AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bernard Hinault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Bernard Hinault   Mer 30 Avr 2008 - 9:54

Bernard Hinault est le plus grand coureur Français de tous les temps. Il s’est non seulement construit un palmarès exceptionnel mais il y a ajouté la manière. Eddy Merckx le désignait comme son successeur, le Français ne l’a pas déçu, bien qu’il ait toujours eu des difficultés dans les courses où il faut beaucoup frotter comme Milan San Remo, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, présentant ces courses comme une loterie.

CYRILLE GUIMARD

Il fait la connaissance de Cyrille Guimard lors de l'Etoile des Espoirs en 1974. Hinault n’était même pas professionnel. Les 2 coureurs se livrent de beaux duels, Hinault devançant même son aîné sur les arrivées groupées, spécialité de Guimard. A l’époque Cyrille était le plus fameux des coureurs Français grâce à son duel avec Merckx sur le Tour de France, il sera son mentor du Blaireau durant une grande partie de sa carrière. Guimard avait un potentiel physique très important, mais il a été mal géré. Il ne fera pas reproduire les mêmes erreurs au Blaireau, lui faisant gravir les étapes une à une et en ciblant de manière précise ces objectifs.

ECLOSION

Il se révèle au grand public pour sa 2éme année chez les professionnels. Le principal objectif de sa saison est le Dauphiné Libéré, le Français a décidé de tester sa valeur en haute montagne. Mais pas question de Tour de France. 5éme de Paris-Nice, il ne prend pas le départ du Tour des Flandres démotivé par la pluie. Pour se racheter, il remporte Gand Wevelgem en solitaire, sa première victoire dans une classique de renom. Victoire qui laisse sceptique les Belges, mais cela ne va pas durer longtemps, puisque le jeune Français s'imposera devant les plus grands noms dans la Doyenne des Classiques, recevant les félicitations de la presse Belge.

Sur le Dauphiné Libéré, il remporte la première étape de montagne. Il est ensuite diminué par une chute dans un ravin mais avec l'aide de Merckx, le Breton résiste et finalise son succès lors de l'étape chronométrée devant Bernard Thévenet

L'HOMME DES PREMIÈRES FOIS

Bernard Hinault a remporté les 3 grands tours du premier coup, personne ne peut en dire autant. Vuelta en 1978 suivi du Tour dans la foulée et le Giro en 1980.

Lors de sa première victoire sur la Vuelta, il affronte des adversaires et un environnement qui lui sont encore inconnus. Mais il gagne le prologue. Il est ensuite harcelé par les grimpeurs Espagnols et perd son maillot rapidement. Il préfère ne pas avoir le poids de la course. Mais c'est bien dans la montagne qu'il remporte cette Vuelta, s'adjugeant la 12éme étape au sommet de la Tossa de Montbu. Il renforcera son maillot dans les dernières étapes accidentés et l'ultime chrono pour remporter son premier Grand Tour pour sa première participation.

Il choisit ensuite le Tour de Suisse et le championnat de France pour préparer Tour de France. Invisible sur les routes Suisses, il devient champion de France. Hinault part sur le Tour en tant que novice mais favori.

Le premier événement d'importance est le contre la montre par équipes de 153 kilomètres. Les Hollandais de Ti-Raleigh écrase l'étape, mais Hinault a levé le pied en perspective du prochain chrono individuel de 60km. Choix payant car Hinault l'emporte et se rapproche au général. Lors des premières étapes de montagne, il contient ses adversaires montrant qu'il peut gagner la course.

Il est ensuite désigné par comme le porte-parole d'un peloton fatigué par la mauvaise organisation des étapes. Gêné par ses événements, Hinault est battu par Zoetemelk dans le chrono du Puy de Dôme, mais se rattrape le lendemain en battant les sprinteurs à Saint-Etienne. L'étape de l'Alpe d'Huez marque un tournant dans ce Tour. Zoetemelk a craqué face à Hinault à 4km de l'arrivée, mais le Hollandais prend le maillot jaune suite à la disqualification de Pollentier. Le duel Zoetemelk / Hinault n'aura pas lieu par la suite dans les Alpes, les 2 coureurs préférant tout donner sur l'ultime chrono de 72km. Hinault l'emporte et repousse Zoetemelk à 4 minutes, le Breton remporte son premier Tour de France.


Avant le Giro 1980, Hinault n'avait pas une grande réputation auprès des Italiens, après avoir contesté la victoire de Moser au championnat du monde. Peu avant le départ à Gênes, Hinault se rend donc sur la tombe de Fausto Coppi afin de se "racheter" envers le public Italien, geste très apprécié.

C'est justement Moser qui remporte le prologue. Les Italiens se font ensuite la guerre, Roberto Visentini est en rose. Le Blaireau s'impose lors de la première arrivée dans les Appenins, seul Panizza nouveau maillot rose, a résisté au forcing du Français.

C'est lors de l'étape du Stelvio qu'il assomme le Giro. Avec ces équipiers, il organise une grosse offensive dans le mythique col Italien. Bernard Hinault accélère au train dès le pied du Stelvio et lâche tous ces adversaires, il rejoint Bernaudeau au sommet, et rallie avec son équipier l'arrivée avec 6 minutes d'avance écrasant toute rebellion Italienne.

DOUBLE GIRO - TOUR

Il réalisa en 1982 et 1985, le fameux doublé Tour d'Italie / Tour de France.

Pour son premier doublé, le Français doit faire face à une féroce concurrence Italienne avec Saronni, Moser et les Bianchi de Contini, Baronchelli et Priem. Hinault réalise un coup de force aux Abruzzes et s'empare du maillot rose. Attaqué de toute part par les Bianchi, le Français résiste, il fait la différence définitivement au Montecampione.

Sur le Tour, il réalise une entame est très discrète, Hinault se cache et attend son heure malgré une frayeur dans les pavés du Nord. Pour le premier grand rendez-vous du Tour, son équipe répond présent pour le contre la montre par équipes. Ensuite sur l'épreuve individuel, Hinault prend la maillot jaune bien que battu par Knetemann. Les Pyrénées ne font pas la différence, Hinault garde 3 minutes d'avance sur ces adversaires.

Le maillot jaune est serein lors de la traversée des Alpes, il n'est pas attaqué, ce sont des seconds couteaux qui l'emportent dans les Alpes. Il remporte ensuite le dernier chrono du Tour après un duel très serré contre Knetemann. Il crée ensuite la sensation dans les Champs Elysées en réglant tous les sprinteurs avec le maillot jaune.


Le deuxième doublé est plus difficile à réaliser, Hinault revient en effet d'une série de blessures et n'a plus gagné de grands tours depuis 2 ans. Le Giro est difficile, le Français n'est pas très performant sur les chronos. Il n'a cependant rien perdu en montagne, à Val Gardena, Hinault crée une sélection importante, distancant définitivement Saronni le maillot rose. Roberto Visentini est leader. Lors de la suite du Giro, le leader au général est harcelé par l'équipe La Vie Claire de Hinault et Lemond. Visentini est coriace, il ne cédera son maillot que lors de l'épreuve chronométrée vers Maddoloni. Moser devient le rival le plus dangereux du Français, ce dernier accroche la roue du Français dans les dernières étapes montagneuses peu sélectives. Dans le dernier chrono, malgré le matériel scientifique de Moser, Hinault ne perd que 20 secondes et remporte le Giro.

Au début du Tour de France 1985, il affirmera être sûr que son équipe gagnera. Son équipe la Vie Claire remporte le chrono par équipe et Hinault remporte le premier chrono du Tour alors que Lemond est bien placé.

Dans les Alpes, Hinault sera à l'offensive avec Herrera vers Avoriaz, victoire du Colombien, Hinault est 2éme. La même place lui est réservée le lendemain sur le chrono, battu par Vanderaerden parti dans des conditions favorables le matin. A Saint-Etienne, Herrera fait son show, alors qu'Hinault rencontre sa plus grand frayeur en chutant dans le sprint du peloton, fracture du nez. Le Français est donc diminué dans les Pyrénées, Lemond se montre de plus en plus impatient. Pour calmer ses ardeurs, Hinault lui promet de lui faire gagner le Tour l'an prochain en échange de ce Tour 1985.

LA PROMESSE A LEMOND

On annonce un duel Hinault - Fignon sur le Tour 1986. Hinault remet en cause sa promesse et dit qu'il avantagera la victoire de Lemond si ce dernier se montre digne d'un vainqueur du Tour de France. Le Tour commence mal puisque l'équipe perd beaucoup de terrain sur le chrono par équipe. Dans une étape de plaine anodine, Hinault lance une offensive à la faveur d'un sprint de bonification, le peloton devra batailler 70km pour revenir. Il remporte ensuite le contre la montre, Lemond est à 44 secondes.

Dans la première étape des Pyrénées, il profite d'un sprint de bonification pour partir avec Delgado et Chozas. Hinault est 2éme de l'étape derrière Delgado mais a creusé des écarts considérables, Lemond commence à perdre patience, il est à plus de 5 minutes du Breton. Le lendemain, Hinault remet ça, de la folie, mais il ne sera pas récompensé puisqu'il flanchera dans Peyresourde victime d'une fringale. Il verra Lemond revenir à quelques longueurs de lui au général. Hinault est encore d'attaque dans le route vers Gap, sans réussite, Lemond est agacé.

Dans la première étape des Alpes, une douleur au genou apparait chez le Français, le Breton laisse Lemond jouait sa propre carte, l'Américain fait coup double dans la première étape des Alpes. Lors de l'étape vers l'Alpe d'Huez, sa douleur a complètement disparu, il attaque dans la descente du Galibier. Lemond le rejoint dans le Télégraphe et ils montent la Croix de Fer ensemble. Dans la montée de l'Alpe d'Huez, Hinault ouvre la route pour Lemond, les 2 coureurs franchissent la ligne main dans la main, Hinault est déclaré vainqueur d'étape. Il récidivera dans le dernier chrono, mais ne reprend pas assez de temps sur Lemond qui gagne le Tour 1986.

SON GRAND TOUR LE PLUS DIFFICILE

Pas la plus fameuse victoire d'Hinault dans les courses par étapes, mais la plus difficile a eu lieu sur le Tour d'Espagne en 1983.

On annonce Saronni comme principal rival mais ce dernier est vite écarté sur chute. Pour le premier test (chrono de 38km en côte), Hinault ne se classe que 9éme. Déçu de sa prestation, il attaque l'étape suivante avec Kuiper et refait une partie de son retard. Il est ensuite malade sur l'étape de Léon, mais parvient à limiter la casse, restant en course pour la victoire finale comme l'atteste sa victoire dans le chrono de Valladolid (22km). Il est à un peu plus de 1 minute de Julian Gorospe. C'est donc dans la dernière étape de montagne qu'il achève son 8éme succès dans un Grand Tour. C'est la victoire la plus difficile de sa carrière. Cela aura pour conséquence des douleurs au genou droit qui le contraindront à renoncer au Tour de France. La suite de sa saison est gâchée, il quitte son équipe avec qui il était en conflit.

LIÈGE-BASTOGNE-LIÈGE 1980

Liège-Bastogne-Liège 1980 se déroule dans des conditions très difficiles, la neige tombe en début de course, le Français envisage un temps l'abandon. A une centaine de kilomètres de l'arrivée, Cyrille Guimard lui demande d'enlever son imperméable malgré le froid et demande à son coureur de rouler devant pour se réchauffer. Hinault s'exécute et il se retrouve malgré lui en tête de la course, et décide de rallier l'arrivée seul. Il gagne "Neige-Bastogne-Neige" avec près de 10 minutes d'avance sur Kuiper. Malgré son avance, le Français a terriblement souffert, aujourd'hui encore, il ressent des douleurs sur ces 2 majeurs quand le froid est intense. "Bernard Hinault au bout de l'apocalypse" titre L'Equipe.

SALLANCHES 1980

En 1976, Hinault termine 5éme des championnats du monde. Déçu du comportement de certains de ses compatriotes, il promet au sélectionneur de gagner 4 ans plus tard les championnats du monde à Sallanches pour sa dernière fois en tant que sélectionneur.

Après son abandon inquiétant sur le Tour, le Breton se prépare avec le Tour d'Allemagne, le Tour du Limousin puis la Ronde Nirvenaise. Le circuit de Sallanches est un des plus durs de l'histoire avec la côte de Domancy longue de près de 3km, avec un pourcentage moyen de 8% et des passages à 15%. Dès le premier Tour, Bernard Hinault attaque pour tester ses adversaires. Il laisse ensuite ses équipiers faire le travail de sape. A 150km de l'arrivée, Hinault décide de lancer l'offensive décisive. Pollentier, Marcussen, Millar et Baronchelli sont les seuls à suivre. Le Français les lâchera un par un. L'Italien est le plus tenace, il ne lâche qu'au dernier tour. Hinault était imbattable.

PARIS-ROUBAIX 1981

"Les pavés me dominent" Hinault l'a toujours dit, mais avec son maillot de champion du monde, il doit remporter au moins une fois cette course. Malgré lui, il est favori de Paris-Roubaix, il peut succéder à un autre Breton, Louison Bobet, en gagnant Paris-Roubaix avec le maillot irisé. La course se déroule dans un temps clément, mais les chutes sont de la partie, et De Wolf et Dierickx abandonnent dès les premiers secteurs, alors que le Français est surpris par les premières accélérations et doit faire l'effort pour recoller. A une centaine de kilomètre de l'arrivée, les choses sérieuses commencent, Moser, De Vlaeminck, Demeyer, Kuiper et Van Caster s'échappent, alors que Hinault chute une nouvelle fois, Duclos-Lasalle est parti en éclaireur. Hinault chute une nouvelle fois à 40km de l'arrivée à cause d'un chien errant. Il parvient à revenir et attaque dans le dernier secteur pavé, mais Kuiper veille. Tout se jouera au sprint, Hinault a parfaitement préparé son affaire, il utilise les drapeaux pour juger le vent. Le Blaireau se porte en tête rapidement et joue parfaitement le coup en ajustant ses adversaires au sprint. Il l'a fait, il a enfin gagné cette "course de merde".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Bergaud
Roi des Chouans


Nombre de messages : 1406
Age : 21
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Dim 1 Juin 2008 - 10:39

Très belle biographie pour un coureur hors du commun, sauf que tu n'as pas mis le passage où il répond au journaliste: ''C'est bon, le sponsor l'a eu, son pavé, je remettrai plus jamais les pieds sur cette course de merde''.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maire
Maire du Forum
avatar

Nombre de messages : 10306
Age : 24
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Mer 9 Juil 2008 - 13:03

Il y a un très beau numéro de l'équipe "légendes" sur lui, pour 4€90, ça vaut vraiment le coup. oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famoso
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 5241
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Mer 9 Juil 2008 - 14:34

Quel Blaireau ce type. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Mer 9 Juil 2008 - 15:36

http://fr.youtube.com/watch?v=y6lhnlbN3zo

rire J'avais pas vu ça.

Heureusement que ça ne s'est pas passé durant la prise de pouvoir de Feillu. Very Happy

Feuillu au pouvoir rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Mer 9 Juil 2008 - 17:26

Si moi j'avais vu. J'étais mort de rire. mortderire

Hinault en agent de sécurité. J'adore sa tête ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
padrnos
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 37
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Bernard Hinault   Sam 14 Fév 2009 - 14:09

Après Ocana,çe fut ma seconde et dernière idole dans le cyclisme;à l'epoque on ne savait pas la chance qu'on avait d'avoir un champion de ce calibre en france;on risque d'attendre encore longtemps son successeur ...
Un seul regret:qu'il n'est pas été plus sérieux dans sa préparation d'avant saison ce qui lui aurait permis d'accrocher quelques courses majeures qui manquent à son palmarès et qu'il aurait eu largement les moyens de gagner:paris-nice,msr,tour des flandres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard Hinault   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Hinault
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bernard Hinault le 19 juin 2010 : VC bienvenus
» Bernard Hinault
» 30/05 - Le Prologue Bernard Hinault à Plumelec "6.8km"
» La Bernard Hinault 2015
» La Bernard Hinault 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Histoire-
Sauter vers: