AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Faits importants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 10:17

Je vais écrire quelques articles sur des faits récents. Ils proviendront entièrement de moi et sans aucune aide extérieure.

Zabel et les championnats du monde.
La saison 2002 de Mario Cipollini.
La saison 2003 d'Alexandre Vinokourov.
Le saison 2004 de Davide Rebellin.
La saison 2005 de Tom Boonen.
Les derniers mois de Lance Armstrong.
La saison 2006 de Floyd Landis.

Lequels vous intéressent le plus?


Dernière édition par Steyn le Mar 22 Juil 2008 - 10:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spilak13
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 4710
Age : 24
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 10:24

Le Tour d'Italie 2005.
La saison 2006 de Floyd Landis.
Zabel et les championnats du monde.


voilàpour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 10:26

Boonen, Vino et Armstrong !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famoso
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 5241
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 11:03

Le Giro 2004 🤡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 11:43

Armstrong est mort ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maire
Maire du Forum
avatar

Nombre de messages : 10306
Age : 24
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 11:55

Cipollini et Ullrich. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roseba
Roi des Chouans


Nombre de messages : 2361
Age : 25
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 12:20

Tous Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIEU MOLL
Roi des Gains
avatar

Nombre de messages : 8003
Age : 28
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 12:27

Giro 05.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 13:04

ZABEL ET LES CHAMPIONNATS DU MONDE


L'histoire commence en octobre 2001. A cette date, Zabel a quasiment gagné tous ce qu'un sprinteur pouvait espérer. Il lui manque le maillot arc-en-ciel, la consécration suprême.

A Lisbonne en 2001, on annonce un parcours difficile, beaucoup trop pour l'Allemand, on songe plus à Jan Ullrich en grande forme pour la victoire. Mais les choses sérieuses arrivent plutôt tard. L'abandon de Vainsteins est le principal événement du début de course. Jan Ullrich est le premier favori à passer aux choses sérieuses dans l'avant dernier tour. Sans réussite. Il retente dans le dernier tour, sans réussite, il ne dispose pas d'un assez fort démarrage. A l'arrière du peloton, on aperçoit Zabel qui à la surprise générale réussit à rester dans le premier groupe. Le sprint semble inévitable, Marc Lotz tente de multiples attaques en vain, Gilberto Simoni attaque dans la descente, il s'envole dangereusement et personne ne va le chercher, avant que ... Lanfranchi son compatriote ramène le peloton! Sous la flamme rouge, les équipes s'organisent pour le sprint, on aperçoit Erik Zabel se faire remonter par Jan Ullrich. Dans les tous derniers mètres, Zabel très bien placé place son démarrage, mais il n'est pas assez frais pour remonter ses adversaires. La victoire semble se dessiner pour Bettini, mais le long des balustrades, Oscar Freire surgit et remporte son 2éme titre. Andrej Hauptmann complète le podium, il s'est signalé par un joli bras d'honneur la ligne d'arrivée passée. Erik Dekker est 4éme, 5éme Erik Zabel est déçu, il avait toujours battu tous ces adversaires le reste de l'année. Il fallait que ce soit lors des championnats du monde qu'il se fasse battre.

En 2002, le parcours est taillé pour les sprinteurs dans le circuit automobile de Zolder. L'Allemand a pour adversaire Cipollini et McEwen, ces 2 derniers sont plus rapides que le Berlinois, mais ce dernier compte sur la distance pour les faire plier. Mais l'Italie a fait une union sacrée autour de Cipollini, le Roi Lion parfaitement emmené l'emporte devant McEwen et Zabel. Les 2 coureurs s'étaient battu à coup de tête et d'épaule pour accrocher la roue de l'Italien.

Au Canada, à Hamilton, le circuit est difficile, l'arrivée n'a pas lieu au sprint. L'Allemand se classe 11éme.

Le circuit de Vérone s'annonce plus difficile, avec la montée du Toricelle, un mini col selon Valverde un des favoris. Les choses sérieuses commencent vraiment à l'avant dernier tour, on est surpris de cette équipe d'Allemagne qui disposent encore de Wesemann, Hondo et Zabel à l'entame du dernier tour. Bettini le favori a abandonné touché au genou. Dans le Toricelle, Vinokourov attaque suivi de Rasmussen. Les 2 coureurs sont contrés par Boogerd, Freire, Valverde, O'Grady, Basso et Cunego. Trop de beau monde dans ce groupe et sous l'impulsion de Wesemann, le mini peloton revient. Le sprint semble inévitable malgré une tentative de Vinokourov. Hondo amène le sprint pour Zabel, Valverde assure le relais et Freire lâche tout ensuite, Zabel est incapable de le remonter, il termine 2éme sur le podium pour la 33éme fois de la saison.

Le circuit de Madrid est bien fait pour Zabel mais il ne parvient pas à accrocher le bon wagon.

L'année suivante à Salzbourg, Zabel rate sa plus belle chance de gagner. A moins d'un kilomètre de l'arrivée, l'équilibriste Asturien Samuel Sanchez accélère et crée une sélection. Il emmène Valverde dans sa roue, suivi de Zabel et Bettini. Le Berlinois n'attend pas et déborde tout de suite Valverde après le dernier virage. Erreur de jeunesse, Bettini le coiffe dans les derniers mètres! Zabel n'a jamais été aussi prêt de gagner. Encore 2éme.

Chez lui à Stuttgart, le parcours est beaucoup trop difficile.

3 fois médaillé, Zabel n'a jamais remporté l'or, passant souvent proche de l'exploit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maire
Maire du Forum
avatar

Nombre de messages : 10306
Age : 24
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Dim 4 Mai 2008 - 13:17

Merci. Surprised Très bien écrit. oui J'ai jamais été autant dégoûté qu'en 2006, j'ai vraiement eu la rage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roseba
Roi des Chouans


Nombre de messages : 2361
Age : 25
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Ven 9 Mai 2008 - 18:32

Très bien merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Ven 9 Mai 2008 - 19:15

La saison 2002 de Mario Cipollini


A l'aube de la saison 2002, Mario Cipollini est considéré comme le meilleur sprinteur au monde, peut-être le plus grand de tous les temps. Mais à bientôt 35 ans, il a encore plusieurs accomplissements à réaliser. Le Roi Lion doit gagner Milan San Remo, se rapprocher du record de victoires d'étapes de Binda sur le Giro (41, il en est à 34) qu'il convoite, revenir et gagner sur le Tour de France, puis devenir champion du monde en fin de saison.

Pour préparer Milan San Remo, l'Italien s'est aligné sur le Tour Méditérannéen et la Tirreno-Adriatico, où il a gagné une étape dans chaque Tours. Il aborde Milan-San-Remo avec le spectre d'Erik Zabel sur son dos, son bourreau l'an dernier. Tellement déçu en 2001, Zabel avait eu l'idée d'offrir ses fleurs à Mario sur le podium. Sur le coup l'Italien n'a guère apprécié mais s'est rendu compte de la grandeur du geste plus tard. Comme un signe, le quadruple vainqueur de l'épreuve est ralenti dans une chute à l'approche de la Cipressa, comme bon nombre de leader. Cipollini est dans le bon coup, il passe bien le Poggio et sur la Via Roma, il n'a aucun mal à disposer des Freire, Rodriguez ou Zberg. Il l'emporte enfin après 13 tentatives.

Fort de ce succès, le Roi Lion s'aligne sur le Tour des Flandres avec le maillot de leader de la coupe du monde. Il fait taire ceux qui disait qu'il ne savait pas lutter en terminant 9éme de l'épreuve devant Zabel. Quelques jours plus tard, il accroche un nouveau Gand-Wevelgem mais cette fois sans attendre l'emballage finale. Dans le dernier passage du Kemmel, Mario prend tous les risques dans la descente puis revient en poursuiteur sur le groupe de tête. L'échappée va au bout et Hincapie ou Rodriguez ne pourront pas contester la pointe de vitesse de l'Italien.

Le Tour d'Italie arrive, on annonce un grand duel face à Robbie Mcewen le champion d'Australie, qui est dans la forme de sa vie. Mario Cipollini est en grande forme, il passe de près à côté de la victoire sur le prologue. Il était probablement le plus fort mais une crevaison lente aura raison de lui. Ce n'est que parti remise puisque le lendemain, il endosse le maillot rose en remportant la première étape. Il remporte une autre étape dans le Grand Duché mais sera battu lors du 3éme sprint par Robbie McEwen la faute au vent de face. Face à McEwen, ça ne pardonne pas. L'australien remportera une nouvelle étape plus tard, mais abandonnera pour préparer au mieux le Tour de France. Résultat du match: Cipollini 3 - 2 McEwen. Avec le départ de son rival, Cipollini est ultra-dominateur et remporte 3 autres étapes se rapprochant à une longueur de Binda.

Mais lors du Giro, l'Italien apprend la non-sélection de son équipe pour le Tour de France, elle est jugée trop faible. En juin, Mario Cipollini déclare qu'il arrête sa carrière. Museeuw et Jalabert feront de même plus tard!

Ce n'est qu'un coup de bluff au final, et Cipollini a secrétement préparé les mondiaux de Zolder dans son coin. Fin aout, il sort officiellement de sa retraite et se présente sur la Vuelta. Sans compétition depuis le Giro, il a une semaine pour prouver que l'équipe d'Italie doit être construite pour lui en Belgique. L'Italien ne tarde pas à faire part de sa grande forme avec la bonne prestation de son équipe sur l'exercice chronométrée. Un peu court lors de l'arrivée en bosse à Alcoi, l'Italien remportera 3 sprints en première semaine devant les Zabel, Petacchi ou Freire. Le supporters du Roi Lion sont rassurés, l'Union Sacrée est décrétée au sein de la Squaddra Azzura.

A Zolder, la sélection Italienne comporte de nombreux grégaris très costauds pour tirer le peloton sur le plat: Scinto, Bramati, Sciera, Tosatto... Cipollini est le leader unique, aucun coureur ne vient le contester. La preuve lors de l'avant dernier tour du circuit où Johann Museeuw place un démarrage dans la petite bosse du parcours. Paolo Bettini saute dans sa roue mais ne le relaie pas. Tout un symbole. Le tenant du titre Freire est éliminé à l'approche du dernier Tour sur incident mécanique. L'Italie mène sans cesse le peloton lors du dernier Tour (émaillé par une chute), le rythme imposé est très soutenue. Le train Italien est parfait, derrière on se bat pour être dans la roue de l'Italien. Zabel et McEwen se battent avec la tête et les coudes pour accrocher la roue de Cipollini. Mais rien ne pourra empêcher le surpuissant Il Magnifico de revêtir le maillot irisé. Derrière, Bettini et Lombardi ont levé les bras avant leur leader. McEwen et Zabel complètent le podium. Les 3 meilleurs sprinteurs de la saison aux 3 meilleurs places.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:06

La saison 2003 d'Alexandre Vinokourov

Avant cette saison 2003, le Kazakh est connu pour être un très bon coureur mais pas encore un leader. En effet, il a toujours se mettre au service de différents leaders (Ullrich, Zabel...) depuis son arrivée chez Telekom. Il n'en reste pas moins que ce sympathique coureur Kazakh a remporté l'an passé Paris-Nice et avait fait forte impression sur la dernière Vuelta (2éme du général à mi parcours avant d'abandonner). En l'absence d'Ullrich, mais avec de multiples coureurs de qualité dans l'équipe, Vino tentera d'être enfin ce grand leader que les suiveurs voyaient ses premières années en France (il a gagné toutes les courses par étapes en France, sauf ... le Tour).

Son premier objectif est Paris-Nice. Il sait que le danger sera principalement Italien avec Frigo et Rebellin, et il sait aussi que son équipe est relativement faible mais qu'il pourrait profiter d'un éventuel coup de main de son ami Andrei Kivilev comme l'an dernier. Lors de la 3éme étape, le parcours emprunte les premiers cols de l'épreuve. Vino est dans le coup, mais on apprend la terrible chute de Kivilev non-casqué et sa mort quelques heures plus tard. L'étape du lendemain est annulé, Vinokourov est au fond du trou, comment va t-il se remettre de ce drame? Comme un champion, puisque 2 jours plus tard, il s'impose de manière impressionnante au sommet du Mont Faron et s'empare du même coup du maillot de leader plein de rage et d'émotion. Moncoutié dit après l'étape qu'il n'avait jamais vu un coureur grimper aussi vite dans de telles pentes. On s'est aussi posé des interrogations sur l'abandon mystérieux du leader Dario Frigo, vainqueur la veille du chrono... La suite de l'épreuve est sans grand intérêt. La plupart veulent la victoire de Vinokourov. Les suiveurs ont été touchés par ses larmes sur le podium au sommet du Faron, où il brandit fièrement la photo de son ami défunt. Les organisateurs veulent la victoire de Vino et Cofidis également, l'équipe Française aura beaucoup travaillé en faveur de l'équipe Allemande. Gaumont y a fait référence lors de son livre. Mais au final, Vinokourov ne sera pas en danger, encore moins sur ses routes d'entraimenent lors des 2 dernières étapes et il remporte pour la 2éme fois de suite l'épreuve.

Au Kazakhstan, on dit que le 40éme jour est le dernier moment pour rendre hommage à une personne décédée. Hasard du calendrier, l'Amstel se situe 40 jours après la mort de Kivi. Vino n'est qu'un outsider, il flaire le bon coup sur l'attaque de Di Luca dans l'Eyserbosweg. Un groupe d'une quinzaine d'hommes se détache. A la faveur d'une mésentente dans le groupe de tête, Vino attaque dans une portion descendante et file vers la victoire. L'émotion est palpable sur son visage, il a accompli un immense geste et exploit.

Après ce super début de saison le Tour de France. Le Kazakh se jauge sur le Tour d'Allemagne où il rencontre Ullrich. Vino termine 3éme et remporte son duel face à son ancien leader. Sur le Tour de Suisse, ils se croisent de nouveau. Mais l'Allemand est en retrait, c'est Francesco Casagrande qui donne la réplique à Vino. L'Italien remporte 2 arrivées au sommet, dont l'une au sommet de La Punt au terme d'un duel acharné. L'écart n'est pas conséquent, Vinokourov reprend donc le maillot sur le chrono pour remporter le Tour de Suisse devant ... Pereiro et Guerini. Casagrande ayant mystérieusement abandonné le soir de sa défaite!

Le Kazakh aborde le Tour de France avec l'étiquette d'outsider sérieux. Il refuse de s'enflammer prétextant ses problèmes de récupération sur 3 semaines, il ajoute que son ancien leader Jan Ullrich est bien plus en forme que ses performances pourraient le montrer et que Santiago Botero est le leader de la formation. Le début de Tour est paisible, il perd cependant un bon équipier en la personne de Klöden et limite bien la casse sur le chrono par équipes. Il se fait remarquer dans la Ramaz, premier grand col du Tour, il tente une attaque plutôt loin de l'arrivée, mais on le rammène à la raison. Patience, le lendemain on grimpe l'Alpe. Vino est au rendez-vous, il est le premier dans la roue d'Armstrong après l'accélération de Beltran, mais accuse le coup ensuite et doit faire l'élastique. Il se refait une santé et s'échappe à 3km du but pour finir 2éme de l'étape et reprendre 30 secondes à l'Américain. C'est à ce moment là qu'il a commencé à y croire. Il attaque encore le lendemain vers Gap dans un 3éme catégorie. Personne ne suit, on connait le malheur de Beloki et la réussite d'Armstrong. Une image mythique, la victoire de Vinokourov passerait presque secondaire, le Kazakh rend hommage à son nouveau né sur la ligne et aussi à son ami Kivilev pour cette victoire.

La 2éme partie du Tour commence par ce chrono à entre Gaillac et Cap Découverte. Il ne concède que 30 secondes à Armstrong, belle performance mais 2 minutes sur Ullrich. Pour la première des Pyrénées, Vinokourov est encore le premier leader à déclencher les hostilités, mais cette fois, il paie sa trop grande générosité. Qu'importe, il retente dans Peyresourde le lendemain avec Mayo. Le maillot jaune est en danger. Il manquera 20 secondes au Kazakh pour réaliser son rêve. Il remet en cause la tactique de Mayo qui n'a pas collaboré avec lui, protégeant les intérêts de Zubeldia... Le lendemain est une journée très difficile pour le Kazakh, lâché dès le Tourmalet, il peut compter sur les soutiens de Botero et Guerini pour sauver son podium. A Luz Ardiden, il n'est que spectateur passif de l'incroyable dénouement des Pyrénées, il concède plus de 2 minutes sur Armstrong. Le Tour est perdu, il finira 3éme, mieux que son ami Kivilev 4éme en 2001.

2003 aura été une immense saison pour Vinokourov, qui aura conquérit le coeur du grand public par ses exploits, ses larmes, son émotion et sa rage de vaincre. En plus de ces belles victoires, il y a ajouté le panache, sa popularité est donc immense en France. On le nomme volontiers cycliste de l'année 2003.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:12

Je sors le mouchoir Sad Quelle grande année Very Happy
Par contre, en 2003 le Tour D'Allemagne était avant le Tour ou tu t'es trompé ? king
Revenir en haut Aller en bas
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:15

C'était avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:18

Ok et j'en déduis que c'était en mai non ? Surprised
Revenir en haut Aller en bas
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:20

Début juin plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:23

2 grandes courses en juin pour se préparer, c'est beaucoup plus de jours de course que maintenant Surprised
Revenir en haut Aller en bas
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:24

Le Tour d'Allemagne n'était pas une course très difficile à l'époque. Une étape de moyenne montagne, un chrono et c'est tout. Une semaine de récupération et on enchaine en Suisse. Pas trop dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faits importants   Lun 23 Juin 2008 - 23:38

Ah, ça a bien changé depuis. Enfin c'est quand même pas mal montagneux mais on se coltine Voigt 85 MO chaque année noel
Revenir en haut Aller en bas
nico_tine06
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 4207
Age : 26
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Faits importants   Mar 24 Juin 2008 - 13:56

Sniffff. Que c' est beau. Ca m' a fort ému de lire ca. J' en oublie presque tout ce qu' on à dit sur Vino les dernieres fois. C' est quand meme bien un coureur avec un tel panache ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Mar 24 Juin 2008 - 14:07

Aurait-il eu le même panache en roulant proprement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faits importants   Mar 24 Juin 2008 - 14:08

Qui te dit qu'il était dopé avant le Tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Mar 24 Juin 2008 - 14:21

PCM a écrit:
Qui te dit qu'il était dopé avant le Tour ?

Mon petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Faits importants   Mar 24 Juin 2008 - 18:52

Un grand coureur qui est dopé, c'est fréquent, c'est même toujours le cas. Par contre, un grand coureur avec du panache comme lui, il n'y en a pas deux.

Je viens de vérifier pour le Tour d'Allemagne. En 2003, c'était un chrono moyenne distance, une étape dans la Forêt Noire (empruntée par la classique du nom et lors du Tour 2005) et que des étapes de plaine pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faits importants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faits importants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RCS : Faits divers
» Les méfaits du sucre
» Faits divers...
» "Les méfaits du Glyphosate..."
» Les méfaits de la chaleur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Histoire-
Sauter vers: