AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fin de domination Italienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Fin de domination Italienne   Lun 2 Juin 2008 - 17:32

Fin de règne pour les Italiens

C'est un succès 100% non Italien sur ce Giro, cela fait 15 ans que cela n'était plus arrivé. L'équipe Astana a donc eu raison des Italiens. Pourtant l'équipe Kazakh n'était pas invité fin février sur l'épreuve. La faute à une équipe annoncée peu compétitive. Mais finalement, ils sont acceptés officiellement sur l'épreuve à une semaine du départ, Bruyneel ayant promis aux organisateurs d'amener ces meilleurs éléments en condition. L'équipe Astana constitue une inconnue, avec 3 éléments importants. Mais seul un d'entre eux tirera son épingle du jeu. Klöden est à l'aise dans les premières étapes, mais il n'aime pas les gros pourcentages et les mauvais conditions climatiques précipitent sa déroute. L'Américain Levi Leipheimer stagnera à un niveau médiocre durant tout le Giro.

Le vainqueur du Tour d'Italie n'est d'autre que le vainqueur sortant du Tour de France: Alberto Contador. Il avait surpris ces adversaires lors de l'étape vers Pescoconstanzo, déclenchant une grosse polémique. Certains de ces adversaires l'accusent de mentir. L'Espagnol fait abstraction de ces bruits et fait sa course. Jamais souverain en montagne et mis en difficulté sur l'ensemble du Giro, il a construit sa victoire sur l'exercice individuel point faible de ces principaux adversaires, résistant aux menaces du Tueur et aux morsures du Cobra dans des terrains plus difficiles. On peut regretter qu'il n'ait pas gagné d'étape.

Slipstream comme promis

L'équipe Américaine était venu pour gagner le chrono par équipes d'ouverture. Avec une équipe très forte dans cet exercice, ils n'ont pas déçu et ont eu l'honneur de porter le premier maillot rose par l'intermédiaire de Vandevelde. La suite de ce Giro ne sera pas aussi glorieux avec l'abandon sur chute de Zabriskie ainsi que l'incident mécanique qui tombe sur David Millar lors de la 5éme étape alors qu'il est en course pour la victoire d'étape.

Les Continentales plus qu'au niveau

Outre l'équipe Slipstream, l'équipe Tinkoff a réussi son Giro. Très offensive, l'équipe Russe a mérité ses 2 succès par l'intermédiaire de Kiryienka et Brutt. Ignatiev et Petrov, les 2 coureurs les plus renommés auront tenté mais pas réussi, le Giro est pour eux un échec.

Mais l'équipe du Giro s'appelle CSF. Première par équipes avec 45 minutes d'avance sur le second. Leur domination en montagne a étonné, peut-être trop? Avec un collectif bien rodée et des leaders en grande forme, l'équipe Italienne a récolté 4 succès dont 3 en haute montagne, l'autre succès est l'œuvre de Priamo. Tous les succès en montagne ont été par l'intermédiaire d'Emmanuele Sella qui confirme enfin les attentes placés en lui. Très bon Giro de Pozzovivo, qui confirme son potentiel. Les 2 coureurs seront probablement des protagonistes au maillot rose l'an prochain.

Duel de sprinteurs

Les sprints du Giro ont été dominé par Daniele Bennati et Mark Cavendish, dont le sommet a été l'étape de Carpi où Bennati bat l'Anglais d'un boyau. Le premier a remporté 3 étapes et a fait parlé son sens tactique et sa polyvalence pour ramener le maillot cyclamen. Le second plus jeune a été plus véloce dans les arrivées, entouré d'une grosse équipe, il a laissé une victoire d'étape à Greipel. Généralement ce Giro aura bien réussi à l'équipe High Road qui repart avec 4 étapes, dont le chrono final pour le champion d'Italie de la discipline.

Les Italiens mis à mal

Les Italiens n'auront pas su créer une alliance pour éviter la victoire de Contador. Ils se seront même marchés sur les pieds, à l'image de cet incident entre Sella et Ricco dans le Monte Pora. Riccardo Ricco a multiplié les déclarations "chocs" dans la presse, aussi impressionnantes que ces démarrages sur la route. Il lui a manqué des qualités de rouleur pour espérer l'emporter. Danilo Di Luca a été nettement moins bon que l'an passé, alors que Gilberto Simoni a craqué en dernière semaine, là où il faisait si souvent la différence.

Les 2 satisfactions concernant le général (outre les CSF) viennent de Marzio Bruseghin et Franco Pellizotti (maillot rose 5 jours). Les 2 auront remporté leur étape, ils se seront battus jusqu'au bout pour le podium, où le Lampre a conservé sa 3éme place pour 2". Toujours équipier de leurs leaders (Caucchioli, Cunego, Di Luca) auparavant, ils ont su tirer les bénéfices d'un statut de leaders. A noter que Giovanni Visconti a tenu son maillot rose pendant près d'une semaine, alors que Bosisio l'a porté pendant un seul petit jour. L'équipier de Di Luca a aussi remporté une étape.

Les points clefs pour le maillot rose

- Chute de Soler lors de la première étape.
- Ricco perd 45 secondes sur chute dans le chrono d'Urbino.
- Sella perd 15 minutes à Cesena, là où il s'était révélé.
- Piepoli chute lourdement dans l'étape de Cesena.
- Les Italiens (Ricco, Di Luca, Simoni, Pellizotti) refusent de collaborer pour écarter définitivement Contador.
- Klöden est victime de problèmes respiratoires.
- Di Luca fait son retour dans le Monte Pora et Ricco rate le maillot rose pour 4 secondes sur cette étape.


Dernière édition par Steyn le Jeu 30 Avr 2009 - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jussi Veikkanen
Prince des Tocards
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 24
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Fin de domination Italienne   Lun 2 Juin 2008 - 19:29

Contador n'aura pas remporté le Giro avec panache, n'ayant rien montré de plus que sur le TDF et qui l'aura acquis plutot dans la douleur (en n'ayant jamais prouvé sa supériorité en haute montagne).

Sinon je m'attendais à ce que les Continentales soient présentes (déja parce-qu'il y en a plus que l'an dernier) mais là !! Les coureurs de la CSF qui n'ont jamais été aussi fort, les Tinkoff moins entreprenante que l'an dernier mais beaucoup plus efficace et la LPR qui meme sans Di Luca se serait fait remarqué (avec Bosisio). La Barloworld est la plus décevante en revenant d'Italie sans rien.

Pour les sprints, McEwen n'a rien montré et peu de chances que ça aille mieux sur le TDF. Cavendish a montré de quoi il était capable et Bennati confirme ce qu'il a montré l'an dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphou_112
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 22
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Fin de domination Italienne   Sam 14 Juin 2008 - 11:01

Contador était plus faible que les autres en montagne. Ila donc juste lmité la casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Yaroslav-Popovych.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin de domination Italienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de domination Italienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piero Renault 5 maxi 2 :je suis italienne
» Site italienne année 70/80
» Belle italienne pas cher !
» Présentation d'un malade d'italienne!!!
» Marque vêtements escalade italienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Vos Chroniques-
Sauter vers: