AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mapei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Mapei   Dim 28 Déc 2008 - 0:30

Le 18 mai 1993, Mapei entre dans le monde du cyclisme, elle reprend l'équipe Eldor en pleine faillite. Au cours de la saison, Mapei se rapproche du groupe Espagnol Clas, de Tony Rominger, avec qui il s'associe en 1994, pour une première année complète pleine de succès avec la victoire de Gianluca Bortolami à la Coupe du Monde et la place de numéro un mondial par équipes. La formation Italienne fera de la Coupe du Monde sa marque de fabrique. Réputé pour ses succès dans les grandes classiques, Mapei occupera la place de numéro un mondial de 1994 à 2002, seul l'équipe Fassa Bortolo aura réussi à les détrôner, c'était en 2001.

En 1995, Mapei s'associe au sponsor Belge GB, elle augmente considérablement sa force de frappe dans les classiques Flandriennes avec l'arrivée de Patrick Lefévère et de ses poulains, Johan Museeuw, Wilfried Peeters, Bart Leysen et le prodige Frank Vandenbroucke. De nombreuses nationalités cohabitent au sein de l'équipe, une des sources de sa réussite, Patrick Lefévère commente cet échange de culture bénéfique "Nous avons beaucoup appris des Italiens, sur le plan de la diététique par exemple. Avec les Ballerini, Bortolami, Tafi, les Italiens avaient aussi de grands coureurs de classiques. Mais je pense qu'à notre contact ils ont appris à courir de manière plus agressive. Le cyclisme est très simple. Il suffit d'anticiper. Il faut que ce soit les autres qui nous court après et non l'inverse."

Avec le tacticien Belge aux commandes, Mapei est invincible sur Paris-Roubaix de 1995 à 2000, seul Frédéric Guesdon en 1997 a réussi à briser cette hégémonie. Ballerini, meurtri par ses défaites passées sur l'Enfer du Nord, avait ouvert le bal de l'équipe. Pour le centenaire de l'épreuve en 1996, la formation Italienne avait réalisé le triplé, on accuse Lefévère d'avoir favoriser la victoire de son protégé Johan Museeuw au détriment des Italiens Bortolami et Tafi. Le Belge répond froidement "Celui qui n'est pas d'accord avec mon classement peut chercher une autre équipe." Le directeur sportif Belge réalisera à deux autres reprises pareille performance, en 1998 (Ballerini, Tafi, Peeters) et 1999 (Tafi, Steels, Peeters), mais aussi en 2001, cette fois à la direction de l'équipe Domo.

Reine des classiques, Mapei a enlevé à 4 reprises le classements individuels de la Coupe du Monde, 5 fois le classement par équipes, remportant pas moins de 18 succès dans les classiques majeures. Mapei n'aura cependant jamais pu conquérir la Primavera, seul Monument qui manque au palmarès de l'équipe. Pourtant les anciens de la Mapei remporteront à 3 reprises l'épreuve par la suite.

Outre les classiques, la formation Belge a obtenu à quatre reprises le maillot arc-en-ciel. Cette performance peut s'expliquer par la qualités des chasseurs de classiques dans l'équipe, mais aussi de l'étendue internationale de l'équipe. Pour exemple, lors des championnats du monde 2002, 17 coureurs de l'équipe Mapei étaient présents dans 10 équipes différentes. Cette expansion à l'international s'exprime aussi à travers les nombreux titres de champions nationaux acquis par l'équipe, en Italie (Faresin, Tafi, Bartoli, Nardello), Espagne (Olano, Fernandez-Gines), Belgique (Museeuw, Steels, Axel Merckx), Suisse (Cancellara), Hongrie (Bodrogi), Russie (Petrov), République Tchèque (Svorada), Kazakhstan (Muravyev), Japon (Abe) et Etats-Unis (Rodriguez).

Sur les Grands Tours, Mapei n'a pas autant brillé que sur les courses d'un jour. Elle n'a signé que 2 succès par l'intermédiaire de Tony Rominger sur le Tour d'Espagne et le Tour d'Italie, respectivement en 1994 et 1995. Sur le Tour de France, l'équipe n'a jamais ramené le maillot jaune à Paris, pire elle n'a jamais porté un jour le maillot jaune. Gianluca Bortolami avait échoué pour 2 secondes en 1994.

En 2002, Mapei décide de créer une équipe espoir. Pépinière de talents, l'équipe a formé Fabian Cancellara, Pippo Pozzato et Michael Rogers, 5 titres de champion de monde à eux trois, sans oublier un succès Olympique et 4 classiques Coupes du Monde. Une sombre affaire salit l'image de la marque pour sa dernière saison dans le cyclisme. Le 18 mai 2002, 9 ans jour pour jour après la création de l'équipe, Stefano Garzelli, maillot rose sur le Giro, est contrôlé positif et exclu de l'épreuve. C'est le seul contrôle positif de l'histoire de l'équipe.

Durant son existence dans le peloton, Mapei ne s'est pas toujours attiré de l'amitié, au contraire "Nos coureurs étaient menacés dans le peloton, on n'était pas aimés. Je peux comprendre la jalousie avec nos 682 victoires." (616 succès UCI, 57 critériums et 9 victoires par classement) disait Andrea Tafi. Avec Daniele Nardello, les deux coureurs sont les seuls à avoir participer à toutes les saisons du sponsor.

Mapei s'est en allé fin 2002, Luca Paolini est le dernier coureur à avoir lever les bras sous ce maillot mythique, c'était lors du Tour du Piémont. Elle n'aura pas laissé autant de traces sur la durée que les formations Alcyon, Bianchi ou Peugeot, mais Mapei aura révolutionné le cyclisme moderne par sa philosophie "Vaincre ensemble".

18 classiques Coupe du Monde

Franco Ballerini: Paris Roubaix 1995 et 1998
Paolo Bettini: Liège Bastogne Liège 2000 et 2002, Championnat de Zurich 2001
Gianluca Bortolami: Leeds Classic 1994 et Championnat de Zurich 1994
Oscar Camenzind: Tour de Lombardie 1998
Johan Museeuw: Tour des Flandres 1995 et 1998, Paris-Roubaix 1996 et 2000, Championnat de Zurich 1996
Andrea Tafi: Tour de Lombardie 1996, Rochester Classic 1997, Paris-Roubaix 1999, Paris-Tours 2000 et Tour des Flandres 2002.

Victoires individuelles 1994 (Gianluca Bortolami), 1995 (Johan Museeuw), 1996 (Johan Museeuw), 2002 (Paolo Bettini).
Victoires par équipes 1995, 1996, 1998, 2000, 2002

Autres succès majeurs

Classement UCI par équipes 1994, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2002
Tony Rominger: Tour d'Espagne 1994 et Tour d'Italie 1995
Championnat du monde 1995 (Abraham Olano), 1996 (Johan Museeuw), 1998 (Oscar Camenzind), 2001 (Oscar Freire)

Compteur de victoires

Tom Steels 56
Tony Rominger 48
Johan Museeuw 39
Frank Vandenbroucke 39
Abraham Olano 29
Paolo Bettini 28
Jan Svorada 26
Andrea Tafi 25
Daniele Nardello 25
Oscar Freire 19
Laszlo Bodrogi 19
Adriano Baffi 18
Stefano Zanini 16
Pavel Tonkov 16
Federico Colonna 14
Filippo Pozzato 14
Max Van Heeswijk 13
Wilfried Peeters 12
Michele Bartoli 11
Fabian Cancellara 11
Fred Rodriguez 10
Aurélien Clerc 10
Oscar Camenzind 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Mapei   Dim 28 Déc 2008 - 12:29

Magnifique article, comme d'habitude. J'aime bien le dernier petit paragraphe. oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mapei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liège Anvers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Histoire-
Sauter vers: