AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saison 2009 : Bilan, Perspectives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Dim 11 Oct 2009 - 22:08

La saison va bientôt se clôturer, l'heure des bilans arrive.

Premier sujet : Lance Armstrong

Son come back a attiré tous les regards cette saison. Je tiens à livrer une vision plus objective de ce retour avec le recul. Comme beaucoup de suiveurs, je me suis laissé embarqué par la folie de ce come back, allant même jusqu'à le supporter. Je suis aujourd'hui plus modéré. Je pense plutôt que c'était l'anti Contador qui m'avait emporté. La 3éme place de Lance Armstrong sur le Tour de France est une performance exceptionnelle après tant d'années sans compétition. Le grand public s'est pris de sympathie pour ce grand champion et de son retour démesuré.

Mais qu'avait-il à perdre sur ce Tour? Rien. Après tant d'années en dehors des pelotons, on lui aurait facilement pardonné un échec et cela n'aurait en rien terni en sa légende du septuple vainqueur du Tour et du Cancer. Il pouvait au pire se faire prendre par la patrouille, mais avec son entourage et son influence, le risque est proche de zéro.

Qu'avait-il à gagner? Tout. Armstrong avait conquis le Tour durant 7 années, mais pas le public. Ce retour très calculé a été pour lui une occasion idéale de se refaire une image. Il est apparu dans la peau du challenger, avec un message noble à faire passer pour sa fondation Livestrong.

Mais tout ça, ce n'est que de la poudre aux yeux et son association idyllique avec Contador n'était qu'une plaisanterie. Le Texan est toujours le même, il n'a pas changé. Il veut toujours être le Boss, il veut diriger, et surtout gagner. Son premier échec nous a permis de voir une chose que nous n'avons jamais vu précédemment : Armstrong est mauvais perdant. C'est peut-être le trait du champion, mais pire encore, pendant sa cohabitation avec Contador, l'Américain n'a cessé de mettre des bâtons dans les roues de son "leader", déclarations fracassantes, ambiance détestable pour l'Espagnol dans les chambres d'hôtel.

Cet aspect de la personnalité d'Armstrong a souvent été oublié. Beaucoup auront salué son courage de revenir à la compétition, mais connaissant Armstrong, revenir sur le vélo a plus été un soulagement qu'une contrainte.

Sportivement, son retour a été exceptionnel et il a montré à quel point, il était supérieur aux autres tactiquement. Avec quelques années en moins, il n'aurait probablement fait qu'une bouchée de ses adversaires. Mais finalement, j'en ai vraiment marre de toute cette tempête médiatique et de ce cirage de pompes autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
menchiMUforever
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 8554
Age : 26
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Dim 11 Oct 2009 - 23:01

Son retour a fait du bien au cyclisme je trouve, au niveau médiatique.

2009, il gagne la sympathie public.
2010, il gagne le Tour de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R.Kreuziger
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Lun 12 Oct 2009 - 19:25

Beaucoup trop de bruits autour de lui ! On a oublié les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Jeu 22 Oct 2009 - 17:43

Deuxième sujet : Contador, prouve-nous que tu es grand.

Depuis 2007, plus aucun doute ne peut subsister, Alberto Contador est le meilleur coureur de la planète. Les faits sont remarquables et les performances ahurissantes. Comme beaucoup de ces prédécesseurs, l'Espagnol a enchainé les succès à une vitesse affolante. Nous sommes entré dans la période Contador, sa domination est sans partage, à 27 ans il a beaucoup d'années devant lui. Cependant, le Madrilène n'a pas encore la stature des plus grands champions d'antan et ce n'est pas le talent qui manque.

Le double vainqueur du Tour de France n'a désormais plus rien à prouver dans le domaine des courses par étapes. Pour devenir grand, il doit se fixer des défis, pour forcer l'admiration et la suspicion. Contador n'a rien à gagner s'il garde le même programme de course chaque année. Cela amènerait monotonie, ennui et dédain de la part du grand public.

Quels défis ?

Le doublé Giro - Tour. Lance Armstrong ne l'avait jamais essayé au plus grand regret de tous. Depuis 1998, aucun coureur n'a réussi à réaliser cet exploit, qui reste le plus difficile et le plus prestigieux du sport cycliste. Contador a les capacités de le faire, refuser ce défi ne serait pas le signe d'un vrai champion.

Le 2éme terrain sur lequel il pourrait s'aventurer, ce sont les classiques. Ces courses requiert beaucoup de maitrise tactique, de sang-froid, de résistance et d'explosivité. Ce n'est certes pas le terrain convenant le mieux à l'Espagnol, mais son potentiel infini dès que la route s'élève peut-être exploité sur ces classiques. Armstrong et Indurain n'avaient jamais gagné de grandes classiques durant leur règne, Contador a les moyens de prendre une dimension supérieure à ces champions sur le plan sportif.

Saison 2010 : Année révélatrice ?

Quoiqu'il arrive, la saison 2010 sera une année particulière pour Contador. Avec un nouvel encadrement, de nouveaux équipiers, de nouveaux rivaux. 2009 a été une année important pour le Madrilène, elle a montré que le mental de Contador était quasiment indestructible après la "chasse à l'homme" organisée par le duo Bruyneel - Armstrong. 2010 le sera aussi.

Contador peut-il perdurer sans la structure Bruyneel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Jeu 22 Oct 2009 - 19:06

Même si la pression Bruyneel-Armstrong était réellement handicapante, il avait tout de même une équipe forte à ses côtés qui travaillait à plein temps. Rien ne dit qu'il sera capable du meilleur avec des De la Fuente, Navarro, Vinokourov ou Tiralongo comme lieutenants les plus solides. Manosque en est la preuve.

Une idée du programme qu'il peut tenter et gagner :
- Tirreno - Trentin - Giro - Tour
- Paris-Nice - classiques ardennaises - Dauphiné - Tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Sam 31 Oct 2009 - 13:54

Troisième sujet : Cavendish mythe du sprint et / ou champion ?

La banderole des 5 derniers kilomètres s'affiche. Sur un coin de la route, des hommes blancs et jaunes apparaissent en nombre. Ils sont en file Indienne, très concentrés dans leur effort et ne se soucient pas des autres. Progressivement, ils apparaissent de plus en plus menaçant et se portent en tête de peloton forçant les relais. La cadence tellement élevé annihile les velléités des concurrents. Un par un, les hommes blancs et jaunes augmentent l'allure, ils s'écartent tous un par un. A 200m de l'arrivée, le patron surgit et gagne, vitesse de jambes et position aérodynamique atypique. Une fois la ligne passée, il félicite tous ces équipiers pour ce travail si bien réalisé.

C'est une image que l'on a l'habitude de voir depuis 2 saisons et que l'on risque de revoir encore de nombreuses fois. Mark Cavendish s'est imposé comme le meilleur sprinteur du monde. A 24 ans, il a gagné près de 50 fois. Vainqueur de Milan-San-Remo pour sa première participation, il égale Eddy Merckx et compte bien le doubler dans le nombre de victoires d'étapes sur le Tour de France. 10 étapes du Tour de France, Cipollini et Zabel, les sprinteurs les plus performants des dernières années (12 succès sur le Tour), ne semblent pas peser lourd face au Manxman. Vainqueur sur la plus belle avenue au monde et sur la plupart des plus belles courses au monde, il ne manque plus grand chose à l'Anglais pour accomplir ce que tous sprinteurs rêveraient de gagner. A Cavendish, il ne lui reste plus que le maillot vert, le Graal des sprinteurs. Malgré ses 6 victoires d'étapes, il a été battu par plus malin que lui cette année, mais surtout plus complet. Mais nul doute qu'avec plus d'expérience, tout en maintenant sa pointe de vitesse, ce titre ne lui résistera pas longtemps.

Pour la saison 2009, Mark Cavendish a déjà coché le Giro à son carnet de bord, l'objectif est de remporter les 7 étapes de plaine. Le Tour de France et la conquête du maillot vert sera difficile, pour espèrer l'emporter, le Manxman devra se battre dans les sprints intermédiaires et batailler dans la moyenne montagne, un véritable test pour lui.

Mais peut-on considérer Cavendish comme un champion ? Comme la plupart des grands sprinteurs contemporains, je leur enlève un certain mérite par rapport aux autres catégories de coureurs. Les sprinteurs font moins rêver, ils ne sortent de leur boîte qu'une fois le panneau des 200m passé et sont inexistants le reste du temps. De plus, Cavendish bénéficie en son équipe, le Team Columbia, un soutien indéfectible. La cohésion du train blanc et jaune est exceptionnelle, fruit de longues simulations à l'entrainement. Pour l'anecdote, le Manxman et son rival Greipel ont remporté à eux deux, plus de succès que Saxo Bank, la 2éme meilleur équipe au nombre de victoires. Les succès de Cavendish semble trop faciles, trop mécaniques, comme l'ont été les succès de Cipollini ou Petacchi.

On ne peut pas considérer Cavendish comme un champion, il doit montrer autre chose. L'Anglais, pour qui l'histoire du cyclisme représente beaucoup, en est conscient. Jeune, il a déjà tellement gagné. Pour garder une motivation intacte, Cavendish et son entourage ne sont fixés d'autres objectifs, des objectifs plus ambitieux. Le Tour des Flandres et Paris-Roubaix constituent ces 2 rêves absolus. Il y a 2 ans, Valério Priva ne l'a pas sélectionné pour Paris-Roubaix, le Manxman en a pleuré, preuve de l'importance qu'il donne à cette épreuve. Pour être un champion, Cavendish doit se fixer de nouveaux objectifs, ambitieux, surréalistes et réussir à les relever. C'est à cette condition qu'il deviendra un champion.

Pour cela, Mark Cavendish est parfaitement entouré, d'une équipe capable de l'emmener loin sur tous les fronts. Mais il bénéficie surtout du soutien d'Erik Zabel. Avec plus de 150 victoires UCI, l'Allemand a montré qu'il était un grand sprinteur. Plus encore, Ce dernier a su relever ces défis, il a su se construire un statut de champion, comme en atteste sa victoire lors de la Coupe du Monde 2000, véritable trophée récompensant le meilleur chasseur de classiques. Dans le même cas de figure, on retrouve Tom Boonen et Oscar Freire, bien que leur valeur, dans les arrivées massives, est limitée.

Pour devenir un champion, Cavendish sait ce qu'il lui reste à faire. L'euphorie autour de toutes ces victoires au sprint est finie pour moi. Par contre, je ne serais qu'admiratif s'il arrive à relever ces défis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Sam 31 Oct 2009 - 19:13

Je lui souhaite de gagner mais plus autant. Je luis souhaite de réaliser d'autres rêves mais pas maintenant. S'il le fait, il devra subir l'effet Armstrong, détester de tous et surtout des Français quand ce sera le Tour de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jussi Veikkanen
Prince des Tocards
avatar

Nombre de messages : 11325
Age : 24
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Sam 31 Oct 2009 - 19:50

Citation :
On ne peut pas considérer Cavendish comme un champion, il doit montrer autre chose. L'Anglais, pour qui l'histoire du cyclisme représente beaucoup, en est conscient. Jeune, il a déjà tellement gagné. Pour garder une motivation intacte, Cavendish et son entourage ne sont fixés d'autres objectifs, des objectifs plus ambitieux. Le Tour des Flandres et Paris-Roubaix constituent ces 2 rêves absolus. Il y a 2 ans, Valério Priva ne l'a pas sélectionné pour Paris-Roubaix, le Manxman en a pleuré, preuve de l'importance qu'il donne à cette épreuve. Pour être un champion, Cavendish doit se fixer de nouveaux objectifs, ambitieux, surréalistes et réussir à les relever. C'est à cette condition qu'il deviendra un champion.

Meme s'il est très motivé pour se concentrer sur les courses pavées il n'a surement pas le niveau pour gagner une grande classique pavée. A 24 ans il a fait ce que la plupart des sprinteurs n'ont pas réussi à faire en toute une carrière (gagner une quantité d'étapes du Tour, du Giro, gagner MSR,...) Y'a plus beaucoup de grandes courses à sa portée qu'il n'a pas remporté (maillot vert du Tour, Paris-Tours et champion du monde où il pourra s'essayer dès 2010 si le parcours à Melbourne est plat.). Il sera toujours obligé de garder chaque année le meme programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Jeu 10 Déc 2009 - 23:15

En vrac,

- Gilbert, Cunego, Gerdemann, Millar & cie. Vous m'avez tué. Désormais, je ne ferais confiance qu'à moi.

- L'UCI montre de nouveau à quel point elle se fout de la gueule du monde en matière de dopage. Le cyclisme est en avance sur les autres sports dans ce domaine, mais tant que les hautes instances ne feront pas le nécessaire pour la lutte antidopage, alors nous assisterons toujours à la même chose chaque année. Ils dégagent tous ou ils restent tous, pas de demi mesure. Au moins 50 coureurs auraient pu être écarté avec du courage, mais avec les intérêts économique et l'image déjà assez moche du cyclisme, l'UCI ne pouvait pas prendre le risque.

- QSI continue de dominer les classiques du nord. Autant j'aime bien la façon de courir de Devolder et Boonen, par contre je n'aime pas le reste. Affaire extra-sportive à répétition et mauvaise foi insolente pour Tom. Stijn n'est présent qu'un jour dans l'année, quand on a ses qualités, c'est faire preuve d'un manque de volonté. Bref, j'espère vraiment que Chavanel en gagnera une l'année prochaine.

Parmi mes +

- Danilo Di Luca, il m'a fait rêver. Ses attaques, sa volonté, sa classe sur un vélo, ses prises de risques. J'ai apprécié. Un coureur pas comme les autres.

- Fabian Cancellara, l'homme de tous les défis, l'homme qui n'a peur de rien. Spartacus aurait pu passer le reste de sa carrière à se concentrer sur les chronos et le début du mois d'avril pour empocher tranquillement le pactole. Non, il a toujours cherché d'autres défis pour se développer et aller plus loin, contrairement aux autres "champions" d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hincapie
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 29
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Jeu 10 Déc 2009 - 23:44

Steyn a écrit:
Stijn n'est présent qu'un jour dans l'année, quand on a ses qualités, c'est faire preuve d'un manque de volonté.

Il se comporte comme une diva parfois... des caprices ^^ et pourtant qd je le vois remporter un Tour des Flandres, je l'aime bien... Dommage qu'il n'en fasse pas plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livestrongcyclisme.skyrock.com
Vanendert
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Ven 11 Déc 2009 - 18:24

Je ne pense pas que Devolder fasse preuve d'une réelle mauvaise volonté. Il a surtout opté deux années de suite pour un programme qui ne lui convient pas (Flandriennes - Tdf). D'ailleurs pour 2010, il devrait prolonger aux Ardennaises, faire la Vuelta et tirer une croix sur le Tour, sans doute sera-t-il plus présent le long de la saison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaros
Porteur de Bidons
avatar

Nombre de messages : 14511
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Ven 11 Déc 2009 - 18:27

Je me demande si il sait lui-même qu'il est capable de gagner ou faire des places dans un champ d'action assez large. Des grandes classiques flandriennes, à l'Amstel Gold Race (je n'irais pas jusqu'à dire les deux autres), le Tour de Suisse ou même un championnat du monde du style des années précédentes (celui de cette année était peut-être un peu trop hard).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   Jeu 31 Déc 2009 - 18:01

Lutter contre la technologie

Pour l'année 2010, j'ai peur que la technologie prenne de nouveau le dessus. Comme je le dis souvent, le cyclisme est robotisé. Sur le plan tactique à cause des oreillettes. Mais également au niveau de la préparation. Columbia, Garmin et Cervelo offrent une nouvelle vision du cyclisme, moins poétique, mais plus basée sur les calculs, la science et la recherche constante de la perfection dans tous les domaines possibles. A cela, nous pouvons rajouter les multiples discours de charlatan de leur part.

Je combattrais également toute sorte de favoritisme. Cela concerne principalement l'équipe de Johan Bruyneel, qui en profite depuis plus de 10 ans pour nous faire chier. Je retiens aussi les paroles de Pat McQuaid à propos de Bradley Wiggins.

Pour 2010, le Team Sky regroupe à la démesure tous ces aspects, avec ce nombre de 40 millions d'euros en budget. Une autre époque. Le cyclisme vieillit et mal. Je soutiendrais également tous les événements qui feront chier le cyclisme Espagnole. Ainsi que la déchéance de Boonen.

Je ne combats pas le dopage car nous sommes obligés de l'accepter. Je combats la perfection et la malhonnêteté.

Compassion pour les formations Françaises. Indifférence pour Belges et Bataves. Soutien pour l'Italie, mais neutralité pour Liquigas.

Pour 2010, j'aurais un avis plutôt positif sur Saxo Bank, excepté les frères Schleck dont la publicité et l'esprit de famille me fait profondément chier. Leur état d'esprit est plus sauvage et moins perfectionné que d'autres équipes.

Je soutiendrais les indépendants. Ricco et la faiblesse de sa formation. Vinokourov dont la formation est mal vu depuis le départ du beau Bruyneel. Le cyclisme Allemand : Ciolek, Sinkewitz, Hondo & co. Kolobnev portant les couleurs de la Russie. Cancellara pour faire des folies. Capecchi dans sa quête du Giro ( Cool ). Gomez Marchante au sein de sa modeste équipe. Le cyclisme Danois : Breschel, Fuglsang & co. Lhotellerie et Scarponi contre les soupçons. Ginanni, le futur grand. Kocjan, le roi des gains.
Soutien également à Stetina, Haussler, Machado, Rogers, Goss, toujours avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saison 2009 : Bilan, Perspectives   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saison 2009 : Bilan, Perspectives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre classement Pro D2 (saison 2009-2010)
» Affiche abonnement saison 2009/2010.
» [U17 DH] Saison 2009-2010
» Saison 2009/2010 (infos, engins, programme...)
» Tenues saison 2009/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Vos Chroniques-
Sauter vers: