AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Raymond Poulidor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Raymond Poulidor   Lun 13 Aoû 2007 - 17:19

Présentation rapide

Connu comme étant un éternel second sur le Tour de France de 1962 à 1976, il n’a jamais pu remporter la Grande Boucle face à des adversaires comme Anquetil, Gimondi ou Merckx. Il était très apprécié par les Français, bien plus qu'Anquetil car Poulidor ressemblait plus aux Français d’en bas, c'est pour cela qu'on créera le mot "Poupoularité", pour décrire sa modestie, sa simplicité et son courage. Il a été chevalier de la Légion d'honneur.

Il était le grand rival d’Anquetil avant d’être son ami. Cette rivalité divise la France en 2, comme celle de Coppi et Bartali. Le fait le plus marquant restera le Puy de Dôme 1964 où les 2 hommes sont aux coudes à coudes, Poulidor lâchera son rival mais ne reprend pas assez de temps pour le maillot jaune. Sur le chrono de Versailles, Poupou est presque virtuellement en tête mais le Normand a bien géré son effort pour l’emporter. Jamais, Raymond Poulidor n’avait été si près de remporter le Grande Boucle, une course qu’il affectionnait tant.

A défaut de remporter son tour national, il remporta d’autres succès prestigieux tels que Milan San Remo, la Flèche Wallonne et le Tour d’Espagne, seul grand tour à son palmarès. Il remportera cette épreuve grâce à l’ultime chrono individuel après avoir souffert en montagne. Il avait 28 ans, personne ne se doutait que ce serait sa dernière victoire sur un Grand Tour.

L’Exploit

Sur Milan San Remo 1961, le Limousin est frappé par la malchane et crève au pied du Turchino. Epuisé par sa malchance, il annonce à Antonin Magne qu'il souhaite abandonner. Mais il repartira sous les arguments de Tonin, pour attaquer dans le Poggio et l'emporter devant Van Looy, malgré une erreur de parcours qui aurait pu lui coûter cher.

Le Tour de France

Raymond Poulidor et le Tour de France, c’est tout une histoire. Il y a participé 14 fois, a terminé 3 fois deuxième, 5 fois troisième et à 11 reprises dans les 10 premiers de l’épreuve. Il ne l’a jamais remporté et n’a jamais porté le maillot jaune de leader échouant une dizaine de fois à une poignée de secondes de la récompense. On peut décomposer son histoire en 3 parties. La première dans la peau du challenger face à Anquetil. La seconde en tant que favori et la dernière face au Cannibale Eddy Merckx.

En 1961, il refuse de collaborer avec Anquetil et ne prend pas part au départ de l’épreuve sous les conseils d’Antonin Magne. Il se présentera donc en 1962 pour terminer 3éme après avoir signer une victoire d’étape. Il aurait pu viser mieux sans une chute qui l’a fortement handicapé.

En 1963, Poulidor n’est que 8éme et se fait siffler par le public Parisien. En course pour la victoire, il craqua dans les Alpes suite aux offensives de Bahamontes. "En 1963, J'étais favori, j'avais montré de quoi j'étais capable mais je me suis effondré, dans les Alpes surtout, pour terminer huitième."

1964 est une édition qui restera ancrer dans la légende, il aura fait vaciller Anquetil sur tous les terrains y compris le contre la montre. Poulidor était passé à quelques secondes du paletot jaune lors de l’étape du Puy de Dôme, les 2 coureurs étaient l’un à côté de l’autre durant la montée, en train de s’arracher sur la route. Pour quelques secondes, le maillot jaune lui échappe mais cela ne lui a pas laissé tant de regrets. "Je n'étais pas bien ce jour là. J'étais incapable d'attaquer et si j'ai lâché Jacques, c'est parce qu'il n'en pouvait vraiment plus". C’est dans l’étape du Port d’Envalira qu’il a le plus de regret, il a été victime d’un incident mécanique lors de cette étape, perdant 2 minutes alors qu’il était plus fort qu’Anquetil sur la difficulté de la journée.

Annoncé favori en 1965, il se fera battre par un débutant du nom de Felice Gimondi. Il n’a cependant aucun regret tellement l’Italien s’est montré supérieur, notamment sur l’exercice du contre la montre où le Français avait calculé pouvoir l’emporter. En 1966, il perd face à Lucien Aimar un jeune coureur aidé par Anquetil, ce dernier et Poulidor s’était fait la guerre, puisqu’Anquetil l'avait attaqué alors qu’il était à terre.

Il renforça sa popularité en 1967 avec sa chute qui l’oblige à aider Roger Pingeon à gagner la Grande Boucle. Il est ensuite bien parti pour gagner le Tour 1968 mais un motard le renversa la dernière semaine alors qu’il avait toutes les cartes en main. En 1969 et 1970, il est respectivement 3éme et 7éme du Tour, écrasés par Merckx.

Il est ensuite logiquement dominé en 1972 par ce même Merckx, le même sort lui est réservé face à Ocana en 1973, mais il est toujours présent pour le podium. Il assure le spectacle en 1974, mais se retrouve face à un grand Eddy Merckx qui remporte son dernier Tour de France.

En 1975, il doit abandonner sur le Tour de France, on le dit trop vieux et on le pousse à la retraite, mais il prendra une formidable revanche en 1976 à près de 40 ans en terminant une nouvelle et dernière fois sur le podium de la Grande Boucle.

L’Anecdote

Lors du test du pendu qu'a fait Antonin Magne à Poulidor, l'ancien vainqueur du Tour, dans les années 30, avait remarqué quelque chose d'anormal, il lui prédit que Poulidor allait être malchanceux au mois de juillet, mais qu’il avait un talent exceptionnel. Ce fut en effet le cas, puisqu'il n'a pas porté le maillot jaune un seul jour et a accumulé les chutes et crevaisons.


Dernière édition par Steyn le Mar 23 Déc 2008 - 22:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anthy
Roi des Chouans


Nombre de messages : 194
Age : 27
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Mar 1 Jan 2008 - 14:30

Super coureur quand on regardes les courses qu'il a faites, il a un palmares superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wege
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 12579
Age : 27
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Mar 1 Jan 2008 - 14:35

Il lui manque le Tour de France...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Mar 1 Jan 2008 - 17:59

Oui et non.
Une victoire aurait récompensé son immense carrière et sa mentalité exemplaire. Mais d'un autre côté, sa légende n'aurait pas été la même s'il en aurait gagné un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wege
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 12579
Age : 27
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Mar 1 Jan 2008 - 18:52

C'est clair, il l'a reconnu lui-même
Mais à ce sujet, ça me fait marrer qu'il soit surnommé "l'éternel second". En réalité il n'a terminé que 3 fois 2ème. De mémoire Zoetemelk doit être à huit 2èmes places et a gagné son unique TDF sur le tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Jeu 3 Jan 2008 - 23:52

Voilà une présentation plus détaillée. J'ai mis en ordre et j'ai rajouté la rubrique Tour de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Famoso
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 5241
Age : 26
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Jeu 3 Jan 2008 - 23:53

Steyn a écrit:
Oui et non.
Une victoire aurait récompensé son immense carrière et sa mentalité exemplaire. Mais d'un autre côté, sa légende n'aurait pas été la même s'il en aurait gagné un.

de plus il n'en a pas gagné mais il n'a jamais porté le jaune il me semble Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wege
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 12579
Age : 27
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Ven 4 Jan 2008 - 2:26

C'est à cause de Pingeon Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Cinélu
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 2561
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Mer 4 Juin 2008 - 10:34

En 1963, Poulidor n’est que 8éme et se fait siffler par le public Parisien. En course pour la victoire, il craqua dans les Alpes suite aux offensives de Bahamontes. "En 1963, J'étais favori, j'avais montré de quoi j'étais capable mais je me suis effondré, dans les Alpes surtout, pour terminer huitième ".



Je pense pas qu'on puisse dire qu'il s'effondre dans les Alpes suites aux offensives de Bahamontes. Sur l'étape Val d'Isère-Chamonix il attaque dès le debut d'étape dans le Grand-Saint-Bernard mais il se rend compte que c'est pas forcément ici qu'on peut creuser des ecarts mais il décide de continuer son baroude et en haut Anquetil est relégué a 3 minutes.
Puis a Martigny ( c'est ça ? je suis pas sur) au moment du ravitaillement , Poulidor manque sa musette et ne peut plus s'alimenter. Au début il n'y prête pas forcément attention mais il connait ici sa première vraie defaillance.
Pour l'annecdote, quand Magne arrive il le colle contre la Paroie du Col (il me semble) et le gifle pour le reveiller et lui donne un sandwiche , Poulidor repart mais finit 17 ème de l'étape a plus de 8 minutes d'Anquetil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Dim 28 Déc 2008 - 12:44

Raymond Poulidor est le sportif Français le plus populaire de tous les temps d'où l'expression "Poupoularité". Au cours des années 70, un sondage le désignait comme étant la personnalité préférée des Français devant le Général De Gaule et l'abbé Pierre. A cette même période, on avait hésité à inscrire le mot Poulidor dans les dictionnaires Français. L'expression Poulidor désignait celui qui finissait toujours second.

Champion loyal, il ne cherchait aucune excuse à ses défaites et reconnaissait volontiers le mérite de l'adversaire. La popularité de Poupou est toujours restée intacte avec le temps. Aujourd'hui encore, Raymond Poulidor signe plus d'autographes que n'importe quel coureur du peloton au cours du Tour de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Bergaud
Roi des Chouans


Nombre de messages : 1406
Age : 22
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Sam 24 Jan 2009 - 11:38

Il a une tellement bonne popularité qu'une année (2004), une étape du tour est parti de sa ville (St-Léonard de Noblat), victoire de McEwen, Voeckler était en jaune à ce moment-là, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hpp2
Notre Dieu à Tous
avatar

Nombre de messages : 21871
Age : 38
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   Ven 10 Juil 2009 - 13:55

pour mieux eclairer ta bio voici la legende du tour 64 et cette fameuse etape andore toulouse decrite par eurosport jai bien aimé ...


Il était une fois le Tour (6)

Le légendaire du Tour 1964. Les protagonistes? Anquetil, Poulidor, un mage et un peu de champagne. Le théâtre? Un méchoui en Andorre, l'Envalira, Toulouse. Le scénario? A peine croyable...



Le Tour de France 1964 reste peut-être le plus fameux de la longue histoire de l'épreuve. Epique, presque mystique par moments, fourmillant de petites histoires qui nourrissent la grande légende, il a surtout constitué le paroxysme de la rivalité entre Jacques Anquetil et Raymond Poulidor, celle-ci culminant au sommet du Puy-de-Dôme, lors de la dernière semaine de course. Nous y reviendrons dans quelques jours. Mais avant ce coude-à-coude légitimement passé à la postérité, cette 51e édition avait déjà offert quelques mémorables morceaux de bravoure. Sur la route. Et même en dehors.

A ce titre, l'épisode du méchoui d'Andorre fait partie intégrante de la mythologie du Tour de France. Il est aussi la preuve qu'un Tour se gagne, aussi, lors des journées de repos. Remettons-nous un instant dans le contexte. Jacques Anquetil, quadruple vainqueur de l'épreuve et triple tenant du titre, fait plus que jamais office de favori. Le Normand vient de remporter le Giro. Face à lui se dresse Poulidor. De son côté, le Limousin a empoché la Vuelta. Les deux hommes sont donc en lice pour un doublé au mois de juillet. A 10 jours de l'arrivée, les voilà quasiment à égalité. Vainqueur à Briançon, dominateur lors du contre-la-montre de Toulon, Anquetil ne compte pourtant que 31 secondes d'avance sur Poulidor. Le maillot jaune est sur les épaules de Georges Groussard, mais chacun sait déjà que ce Tour n'échappera pas à Anquetil ou Poulidor. Les deux champions ont eu leur lot de contrariétés. A Briançon, le premier a subi une crevaison dans le final, qui a permis à son adversaire d'empocher 30 secondes de bonification. Quelques jours plus tard, sur la piste cendrée de Monaco, Poulidor se trompe d'un tour et c'est au tour de Maître Jacques de glaner la bonif'.

"Mais enfin tu t'appelles Anquetil, nom de dieu"

Survient alors la journée de repos, en Andorre. Nous sommes le dimanche 5 juillet. A la veille d'attaquer les Pyrénées, Anquetil est en réalité au plus mal au plan psychologique. Depuis le départ, il est miné par une drôle d'histoire. Une histoire comme seul le Tour de France peut en raconter. Avant le coup d'envoi du Tour, le mage Belline a prédit dans France-Soir que Jacques Anquetil effectuerait une chute mortelle lors de la 14e étape, entre Andorre et Toulouse, le lundi 6 juillet. Cette funeste annonce mine le champion normand, homme anxieux par nature. Mais c'est aussi un bon vivant. Raphaël Geminiani, son directeur sportif, décide alors de répondre à l'invitation de Radio Andorre, qui organise un méchoui lors de la journée de repos. L'occasion, se dit le Grand Fusil, de changer les idées de son leader. Des équipiers, qui ignorent tout de la prédiction du mage, sont outrés. "Il nous prend carrément pour des cons!", preste Henry Anglade. Mais Geminiani, le seul dans la confidence avec la femme de Jacques, sait ce qu'il fait. Il n'empêche. Quand elle voit Anquetil en train de manger du mouton et de boire un coup avant une étape décisive, la France entière s'interroge. Ses adversaires, eux, ont l'appétit ouvert par cette incartade à la plus élémentaire aux règles de la diététique sportive.

Le lendemain matin, Anquetil va payer cher son méchoui. Dans un premier temps en tout cas. Dès les premières rampes du port d'Envalira, Jimenez et Esteban attaquent. Plus grave, Bahamontès et surtout Poulidor leur emboitent le pas. La bagarre est lancée. De loin. Anquetil est à l'agonie, subissant la pire défaillance de sa carrière. Le méchoui lui pèse sur l'estomac. Le mage lui bouffe la tête et lui coupe les jambes. Le Tour semble en passe de basculer. "Dès le début de l'ascension, racontera Anquetil le soir après l'étape, je me suis senti mal à l'aise. Je vivais dans un cauchemar. Et quand je me suis rendu compte que ça n'allait pas, je me suis dit que le mage avait raison." A ses côtés se tient son équipier, Louis Rostollan, lequel essaie de lui remonter le moral. Rien à faire. A six kilomètres du sommet, le quadruple vainqueur du Tour est tout près de poser pied à terre. "Je suis épuisé, j'arrête", dit-il à Rostollan. "Mais enfin tu t'appelles Anquetil, nom de dieu", lui hurle son lieutenant. Geminiani lui passe alors un bidon ou l'eau a été supplantée par du champagne. "Ou il s'envole, ou ça le crève" , lance Gem'. Anquetil est requinqué. Mais au sommet, il bascule tout de même à plus de quatre minutes du groupe Poulidor.

Poupou la poisse

Perdu pour perdu, oubliant sa défaillance, la prédiction du mage et tout le reste, Anquetil se lance à corps perdu dans la descente. Il prend des risques insensés. Rostollan, qui a vu quelques années avant Roger Rivière achever sa carrière au fond d'un ravin en contrebas du Perjuret, redoute le pire. D'autant qu'un épais brouillard enveloppe l'autre face d'Envalira. On n'y voit pas à 10 mètres. Le groupe Poulidor descend très prudemment. Anquetil, lui, lâche les freins et les chevaux. Son idée? Rejoindre un groupe intercalé, dans lequel figure le maillot jaune Groussard, accompagné de plusieurs équipiers. S'il les rejoint, il trouvera des alliés de circonstance pour rouler dans la plaine derrière Poulidor et Bahamontès. Alors le Normand joue son Tour et sa carrière à quitte ou double. "C'est vrai, j'ai vu la mort, explique-t-il, conscient de son inconscience. J'ai tout descendu au radar. Ca passait ou ça craquait. Mais je n'avais pas le choix. Pour moi, c'était la victoire ou la mort." Son pari va s'avérer gagnant. En bas de la descente, Anquetil rejoint le groupe maillot jaune. Ensemble, ils collaborent dans la vallée. A 75 kilomètres de l'arrivée à Toulouse, à l'entrée de Tarascon, Anquetil a rejoint Poulidor en tête de la course. Un scénario inenvisageable au sommet d'Envalira. Et on a encore rien vu...

Car Poulidor, après avoir été tout près du plus gros coup de sa carrière, va subir une incroyable désillusion. 25 kilomètres avant Toulouse, le Limousin brise des rayons de sa roue arrière. Son mécanicien bondit de la voiture et change sa roue. Il le relance... mais le fait tomber. Incroyable poisse. Puis, gêné par des voitures suiveuses, le leader de l'équipe Mercier ne parvient pas à opérer la jonction. Quand il coupe la ligne d'arrivée, Jacques Anquetil est déjà passé depuis 2'36". Cette étape reste celle du plus grand retournement de situation de l'histoire au cours d'une même journée. Poulidor, qui se sent à juste titre accablé par un grand sentiment d'injustice, aura l'immense mérite de ne pas s'apitoyer sur son sort et de repartir au combat, dès le lendemain, en s'imposant en solitaire à Luchon. Peut-être la plus belle victoire de sa carrière. Mais jamais il ne digérera vraiment le tournant toulousain. Geminiani, en revanche, peut respirer. Son poulain a frôlé la catastrophe. Mais Gem', rancunier, n'oublie pas. Il ira régler son compte à Belline. "Il y a une chose qu'il n'avait pas prédit. C'est ma visite. Et j'en profiterai pour lui mettre une chaise en travers de la gueule. Ca changera peut-être sa prédiction..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raymond Poulidor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raymond Poulidor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raymond Poulidor au Leclerc
» Raymond
» vtt porsche !!!!!!!!!
» 4h VTT Andigny [Wassigny 02] 16 avril 2011
» Voila un bel exemple de fiabilité ! ! !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Histoire-
Sauter vers: