AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eddy Merckx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:35

Eddy Merckx dit le cannibale est né le 17 juin 1945 à Meensel-Kieze.

Il commence sa carrière professionnelle dans l'équipe Solo-Supéria en 1965 fort d'un titre de champion du monde amateur glané l'année précédente. Lors de sa première saison chez les pros il ne remporte que de petits succés mais termine 2eme des championnats de Belgique derrière Walter Godefroot
Il termine aussi 1er du Championnat de Belgique à l'américaine en amateur avec Patrick Sercu
Sa deuxième saison pro, il la passe chez Peugeot et il passe la vitesse supérieure, cette année là il remporte pas moins de 20 succés dont le premier de ses 7 Milan - Sanremo. Il sera également sur le podium du Volk et du tour de Lombardie car Merckx comme a peu près tous les coureurs de son époque court toute l'année.
Pour sa 3eme saison, il explose véritablement en remportant notament son 2eme Milan - Sanremo mais aussi la flèche Wallonne, Gand-Wevelgem, deux étapes du giro et de Paris - Nice. Au total ce seront 26 succés qui viendront egayer sa saison mais le plus prestigieux de tous ce sera le titre de champion du monde qu'il remportera dans son pays à Heerlem.
En 1968 il quitte Peugeot pour rejoindre l'Italie et Faema. Pour sa première saison chez les italiens il va remporter pas moins de 32 succés dont Paris - Roubaix et surtout le tour d'Italie où il remportera aussi 2 étapes, le classement de la montagne et le classement par points. Cette année là, Faema ne le laissa pas disputer le Tour car l'équipe Italienne préférait tout miser sur le Giro. Et ne pas le brûler sur le Tour
En 1969, Eddy remporte encore la Primavera. Mais 69 ce sera sa 1ere grosse récolte, cetta année là en plus de la classique Italienne, il remporte le tour des Flandres, Liège - Bastogne - Liège, Paris - Nice mais surtout il remporte son premier Tour de France en remportant 6 étapes, le maillot vert et celui de meilleur grimpeur. Cette année là, il remporte aussi 4 étapes sur le Giro.
En 1970 il remporte 52 bouquets. Cette année là, il devient champion de Belgique, gagne son 2eme Paris - Roubaix, Gand - Wevelgem, la flèche Wallonne, Paris - Nice mais surtout remporte son deuxième giro et 3 de ses étapes et le Tour de France en enlevant 8 étapes et le maillot à pois.
En 1971 il passe chez Molteni, l'équipe qui lui sera éternellement associée. Cette année là avec Molteni, il remportera les championnats du monde, Milan - Sanremo, Liège - Bastogne - Liège, le tour de Lombardie, le GP de Francfort, Het volk, Paris - Nice, le tour de Belgique, le Dauphiné libéré, le midi libre, et sa 3eme grande boucle ainsi que 4 de ses étapes et le maillot vert.
En 1972, il gagne une fois de plus Milan - Sanremo, la flèche Wallone, Liège - Bastogne - Liège et le tour de Lombardie. Il réalisera pour la 2eme fois le doublé Giro - Tour de France en enlevant respectivement 4 et 6 étapes. Il sera maillot vert du tour et vice champion de Belgique.
En 1973, il remporte Paris - Roubaix, Liège - Bastogne - Liège, sa premiere Amstel gold race, Het Volk, le GP des nations, Paris - Bruxelles, un nouveau giro et 6 de ses étapes ainsi que le classement par points et sa première Vuelta.
En 1974, il remporte un nouveau titre de champion du monde, un tour de Suisse et réalise un nouveau doublé Giro - Tour de France en remportant 2 étapes en Italie et 8 en France.
En 1975, il réalise une bonne campagne printanière en remportant Milan - Sanremo, le tour des Flandres, L'Amstel et Liège - Bastogne - Liège. Suite à l'épisode tristement célèbre du puis de dome, où un spectateur le frappa au foie, il ne parvint pas a remporter son 6eme tour de France et ne termina "que" 2eme.
1976 marque le début de la fin pour Eddy qui n'ajouetera qu'une grande ligne à son palmares: un septième et dernier Milan - Sanremo.
En 1977 il quitte Molteni pour Fiat et remporte une étape sur le Tour et sur le tour de Suisse ainsi que le tour Mediterranéen mais rien de significatif.
En 1978 il rejoint l'équipe C&A mais constatant qu'il est incapable de gagner arrête sa carrière le 19 avril 1978.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:36

voilà pour son palmarès maintenant passons l'homme et sa carrière en revue:





Son enfance:




Edouard Merclx a grandi, à la différence de beaucoup de grands
champions dans une grande ville, et dans un milieu assez aisé. Eddy
n'était pas un mauvais élève mais il faisait assez souvent l'école
buissonière.

Quand Eddy et ses parents durent annoncer au directeur de l'école
d'Eddy qu'il arretait l'école pour le cyclisme, le directeur eu une
belle réaction: il leva les bras au ciel et dit: "coureur cycliste?
vous n'y pensez pas sérieusement?!? Ce n'est pas un métier!.

Grand bien a pris aux parents de Merckx de faire fi de ces paroles insensées.

La mère d'Eddy, même si elle n'était pas d'accord, respectait le choix
de son fils et, avec son mari elle mit tout en oeuvre pour aider son
fils. Le père, qui avait déjà beaucoup de travail avec l'épicerie
familliale, s'occupait encore du matériel d'Eddy, il allait jusqu'à
monter des boyaux neuf après 5 courses maximum. Pour encourager la
carrière d'Eddy, les parents engagèrent une aide pour le magasin pour
que Jules, le père puisse suivre le début de carrière du fiston. Dès
son adolescence, Eddy eu un régime alimentaire étudié pour son sport.





Ses débuts:




Il commenca sa petite carrière sur piste, conseillé par l'ancien
champion Félicien Vervaecke. Pour sa première course sur route, à 17
ans, le jeune Merckx termina à la 6eme place. Ensuite ce fut pour le
jeune Eddy (qui à 17 ans ne mesurait qu' 1m62) une succession de
chutes, d'abandons et de crevaisons. Ce fut seulement 3 mois après ses
débuts qu'il pu enfin lever les bras au ciel pour la 1ere fois, le 1er
octobre 1961.

Ensuite il ne gagna plus rien pendant 7 mois, ce qui provoqua une
discussion avec sa mère concernant son avenir: l'école ou le vélo? Le
lendemain il gagnait sa course et convainquit définitivement sa mère.
En 1962 il remporta son premier titre significatif: le championnat de
Belgique pour débutants. Cette année là il remporta 30 succés et 25
l'année suivante.

Mais un petit drame se produisit en cette fin de saison 1964. Il fut
convoqué à un examen par la LVB et le verdict fut sans appel:
déficience cardiaque. Il devait se reposer et faire une croix sur les
championnats du monde de Sallanches. Le verdict surpris car jamais
auparavant le médecin de famille n'avait remarqué cette déficience.

Ce résultat était en fait dû à une manoeuvre d'un délégué provincial
qui voulait faire participer son protégé. Heureusement pour la
Belgique, Merckx put participer et il écrasa ces championnats du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:37

Son caractère:


Eddy Merckx est un mauvais perdant, et pas seulement dans son métier.
Une anecdote représente bien cet état d'esprit: lors d'un match de
football au profit de l'enfance handicapée il se "donna" comme si sa
réputation était en jeu, il passa son temps à crier et à encourager (ou
à engueuler) ses équipiers.



Le symbole Merckx:


Aux yeux de tout un peuple, Merckx a été un "réalisateur" de rêves, un
exemple, mais cela a des revers, tous ses faits sont "analysés",
"décortiqués", il est critiqué pour des choses "bêtes" comme son
mariage, il s'est mis la presse neerlandophone a dos parce que son
mariage (civil et religieux) n'a eu lieu qu'en français, ce fut un mini
drame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:38

Ses exploits:




La carrière d'Eddy Merckx est parsemées d'exploits, voici, pour moi, les plus beaux:



Même si Merckx n'avait pas le physique d'un grimpeur, il passait
extrêmement bien la haute montagne comme en témoigne son giro 1972 où,
au sortir de la vuelta les espagnols essayèrent de détroner le roi
Eddy. Malheureusement pour eux, ce fut certainement cette année là que
Merckx fut le plus fort dans la montagne. Ce fut cette année là qu'Eddy
réalisa un de ses plus beaux exploits sur le tour. Après avoir gagné
l'année précédente suite à la chute de Ocaña, Merckx était déterminé a
prouver qu'il était bien le plus fort.


Et c'est ce qu'il fit lors de l'ascension du col de l'izoard lorsque,
malade (comme ocaña) il partit seul et résista à ocaña et aux autres
grimpeurs lancés à sa poursuite pour mettre 1min30 dans la vue de ses
principaux concurrents.



Cette même année il rélisa un autre exploit: après une saison
exceptionnelle, sûrement sa plus belle, il partit à Mexico et battit le
mythique record du monde de l'heure alors qu'il avait tout à perdre
après une saison comme celle qu'il venait de réaliser.



En 1969, alors qu'il vient de se faire exclure du giro pour dopage, il
prend le départ de son premier Tour avec une énorme soif de revanche.
Il tue le tour dès le premier col et arrive au pied des pyrénées avec
plusieurs minutes d'avance. Mais lors d'une étape pyrénéenne entre
Luchon et Mourenx/Ville nouvelle il part en solitaire à 140 kilomètres
de l'arrivée, au pied de l'Aubisque, la dernière difficulté de la
journée il a 4 minutes d'avance, en haut il aura 7 minutes d'avance et
à l'arrivée presque 8. Cette année là, il aura presque 18 minutes
d'avance sur son dauphin à Paris.


Eddy marqua les esprits lors d'un certain Paris - Roubaix en 1973.
Suite à une attaque du jeune Alain Vasseur à Wallers - Arenberg, le
peloton avait explosé et il n'y avait plus que 15 coureurs en tête et
il n'allaient bientôt plus être que deux à 60 Km du vélodrome: Roger De
Vlaeminck et Eddy Merckx. De vlaeminck souffrait et ne pouvait pas
relayer à cause d'une blessure au bras et il lâcha à 45 Km de Roubaix.
Merckx se retrouva seul et poursuivit son effort et résista au peloton
pour remporter son 3eme Paris - Roubaix.



Un autre grand exploit de merckx fut très certainement son printemps
1975. Il gagna toutes les classiques de mars et d'avril excepté la
Flèche Wallone et Paris - Roubaix. Mais de ce printemps, si il ne
fallait retenir qu'une seule victoire ce serait Liège - Bastogne -
Liège où il attaqua dès Stockeu mais fut suivit jusque Liège par 14
autres coureurs malgré les très (6) nombreuses accélérations de Merckx.


Vint enfin l'attaque d'un certain Panizza, à laquelle Thevenet répondit
et enfin Merckx. A leur entrée boulevard de la sauvenière, ils étaient
chacun séparés de 100 mètres. Thevenet rejoignit facilement l'italien
et Merckx commença sa poursuite contre Thevenet. Le français fut repris
à 300 mètres de la ligne et Merckx gagna dans une ambiance de folie.



voici résumé quelques uns (et oui je sais c'est peu mais peut être que j'étofferai plus tard) des plus beaux exploits d'Eddy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:39

Ses échecs:


Et oui car ils ont été au moins aussi marquants que ses victoires et qu'ils ont parfois contribué à sa légende.


Un de ses plus cuisants échecs, en tout cas le plus marquant pour
l'opinion publique, fut sans doute l'étape du Tour 1971 entre
Saint-Etienne et Grenoble. Ce jour là, les coureurs devaient franchir 3
cols: le Cucheron, le Granier et la Porte. Au sommet du premier col, un
groupe composé de Letort, Zoetemelk, Petterson, Van impe, Ocaña et
Merckx était en tête.


Eddy creva dans la descente mais parvint à revenir jusque dans les
voitures mais , là il connut une baisse de régime et ne revint jamais
sur le groupe. Il perdit du temps sur les deux dernières montées mais
grâce à une descente exceptionnelle du col de la Porte, il limita son
retard à un peu plus d'une minute trente mais perdit son maillot jaune.


Le lendemain Ocaña attaqua dès le début de l'étape et Eddy fut obligé
de rouler derrière lui pendant 100 Km. A la suite de cette étape,
Merckx comptait un retard de plus de 9 minutes sur Ocaña.


Le surlendemain, après un jour de repos, Eddy décida d'attaquer dès le
Km 0 alors qu'Ocaña signait des othographes à l'arrière du peloton.
Merckx partit avec un petit groupe dont deux équipiers. Ce jour là ce
fut une course poursuite de 250 kilomètres entre Ocaña et Merckx. Les
coureurs arrivèrent avec deux heures d'avance sur l'horaire le plus
rapide prévu. Mais cet effort surhumain de Merckx ne lui rapporta que 2
petites minutes car, derrière les Molteni avaient perdus Bruyère qui
avec d'autres gênait la poursuite des équipiers d'Ocaña. Nul doute que
sans la crevaison de Bruyère Merckx aurait repris beaucoup plus.


Quelques jours plus tard, juste avant d'aborder la 3eme semaine Eddy,
revigoré, décida d'attaquer Ocaña tous les jours. il attaqua notament 3
fois dans le col de Menté, la dernière fois juste avant le sommet et
attaqua la descente avec 20 mètres d'avance sur l'espagnol. La descente
s'annoncait extrêmement dangereuse car l'orage battait son plein. Eddy
tomba dans cette descente mais se releva sans voir ce qui se passait
derrière lui. Merckx attaqua le col du Portillon avec un genoux
douloureux lorsqu'on vint le prévenir de ce qui venait juste de se
passser: Ocaña était tombé et Zoetemelk lui avait foncé dedans forçant
l'espagnol à l'abandon.


Le "rêve" d'Eddy s'écroula, il voulait battre Ocaña à la régulière et
le sort l'en empêchait. Merckx pensa à abandonner mais on l'en
dissuada. Il refusa tout de même de porter le maillot le lendemain.


Même si il fut par 3 fois champion du monde, cette course ne lui a pas
toujours réussi. Comme en 1966 au Nurburgring, course qu'il avait
préparée spécialement, notament en refusant de courir des courses
rémunératrices pour éviter de se fatiguer avant son objectif. Eddy
était persuadé qu'il allait gagner cette course sur un circuit qui lui
convenait. Mais dans le dernier tour alors qu'il était en tête avec
Stablinski, Aimar et Altig, Eddy fut pris de crampes à l'estomac et
Altig s'en alla gagner son championnat du monde. Merckx eut une
réaction d'enfant gâté et il rala plusieurs jours, son père devant même
l'ammener de force au départ d'un critérieum. C'était la première fois
qu'Eddy tombait de si haut.


Ou alors en 1972 à Gap. Alors qu'un ami à lui, Bitossi est en tête au
peid de la dernière difficulté avec quelques secondes d'avance sur
Merckx, Guimard et Basso, Merckx accélère pour, dit-il, aller prendre
la deuxième place. Profitant de l'effort de Merckx, Basso dépposa
Bitossi sur la ligne. Merckx s'en est voulu d'avoir privé un ami d'un
titre de champion du monde au détriment d'un homme avec qui il avait
des rapports assez tendus.


Mais ce n'est pas tout, en 1975, en Belgique, à Yvoir Merckx était
partit avec Zoetemelk et Salm mais alors qu'il avait un accord avec
lui, De Vlaeminck revint sur eux avec le peloton.


En 1973, à Montjuich, Merckx est, à 45 Km de l'arrivée, échappé avec un
groupe qui ne comprend plus que Gimondi, Ocaña, Zoetemelk, Perrurena,
Maertens et lui. Dans une ascension à 3 tours de la fin Merckx accélère
mais Maertens, le belge, comble le trou et ramène Gimondi. Merckx
décide de réattaquer au tour suivant mais Maertens lui demande de ne
pas le faire et, en échange, il s'engage à lui préparer le srpint.
Malheureusement, à 200 mètre de la ligne, Eddy s'éfondre, incapable de
sprinter. Ce jour là Maertens traita Merckx de lâche et un dirigeant de
la LVB accusa Merckx d'avoir vendu le titre à Gimondi.



Une autre défaite marquante fut Paris - Roubaix 1975. Disputé dans des
conditions atroces, Merckx avait fait toute la course en tête mais, à 8
Km du vélodrome, il crève. Au lieu de changer son vélo plein de boue,
il change juste la roue. Au prix d'un gros effort, il parvient à
revenir sur Dierickx, Demeyer et De Vlaeminck, les hommes de tête. Sur
le vélodrome, pourtant dans une position idéale, il lance son sprint
beaucoup trop tôt, dans la ligne droite opposée à la ligne d'arrivée et
il se fait déborder par De Vlaeminck.


Et comment évoquer les défaites de Merckx sans parler du Tour 1975?


Dans une étape vers le Puy de Dôme, il est frappé au foie par un
spectateur. 2 jours plus tard, alors qu'il connait sans doute son
meilleur jour sur le tour, il s'écroule dans la dernière montée de la
journée vers Pra-Loup. Il ne fut pas victime d'une fringale mais des
effets secondaires d'un médicament prescrit par le médecin du Tour, le
Glifanon qui lui avait été prescrit pour soigner ses maux de ventre
mais qui provoque des pertes de tonus. De plus cette année là sur le
Tour il se cassa la mâchoire et finit le Tour sans antibiotiques et
sans pouvoir s'alimenter correctement.


L'année suivante alors qu'il voulait prendre sa revanche il fut victime
d'une intoxication alimentaire à Fribourg. Il avait abordé ce Tour
confiant, en sachant qu'ill allait perdre du temps sur une étape (celle
de l'Alpe d'Huez) mais il avait prévu de reprendre ce temps dans l'étape
vers Dijon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 8 Sep 2007 - 23:40

Merckx et le dopage:


La carrière de Merckx a été ternie par trois contrôles anti-dopage
positifs. Le premier sur le giro 69. Merckx a toujours nié et, à sa
décharge le controle n'a pas été effectué dans les règles. L'analyse
ayant été faite dans un laboratoire mobile non homologué par la
fédération, l'anonymat des flacons n'a pas été respecté, la contre
expertise a été effectuée sans avertir Merckx,...


Merckx sera acquitté au bénéfice du doute mais ça reste une tache sur son palmarès.


Le second contrôle positif a eu lieu en 1973 au tour de Lombardie où il sera "blanchi" par le médecin de l'équipe


Et le dernier en 1976 où il sera pris avec beaucoup d'autres coureurs
(Planckaert, Pollentiers, Maertens,...) pour avoir consommé du stimul
mais il ne sera pas suspendu.


Son plus loyal équipier:



Comment parler de Merckx sans évoquer Joseph Bruyère? Un solide
gaillard de 80 kilos qui se fit connaitre en remportant la flèche
Ardenaise, le pendant de la flèche Wallone pour les amateurs.
Suite à sa victoire, il fut contacté par Jean Crahay pour rejoindre
l'équipe de Merckx (pour un salaire fixe mirobolant de 8.000 BEF par
mois, ce qui fait 200€).
Bruyère s'est, pendant toute sa carrière sacrifié pour Eddy en
"refusant" des victoires au profit de son leader. Bruyère n'a jamais
quitté Eddy alors qu'il avait des offres financièrement beacoup plus
interessantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 12:29

Ca a l'air très complet, je lirais plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spilak13
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 4710
Age : 24
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 13:33

Très bien fait !
Bravo !!
J'ai eu juste la flemme de lire ses victoires Razz
y'en a trop noel



Alors Kim_Kirchen, il est propre lui aussi mortderire mortderire mortderire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 16:32

dans 2-3 jours je rajouterai un petit chapitre sur ses références médicales (poids, pulsations,...) pcq j'ai oublié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Cinélu
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 2561
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 18:13

Magnifique timide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maire
Maire du Forum
avatar

Nombre de messages : 10306
Age : 24
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 18:19

Une biographie à la hauteur du personnage oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimi raikkonen72
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 30
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 20:12

Rien a dire exellente bio Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril Cinélu
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 2561
Age : 25
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Dim 9 Sep 2007 - 20:20

Je tiens a preciser, qu'il m'a fait plusieurs fois part de ses recherches . Il a beaucoup travaillé malgré que ce soit Livestrong 🤡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Lun 10 Sep 2007 - 8:07

Ses qualités physiques:

Eddy était un phénomène sur le plan morphologique: il pesait entre 74 et 75 Kg pour 1m84. Ses jambes mesuraient (chacune) 88 cm (78 cm pour Coppi, 82 pour Magne), il avait un rapport taille/poids peu élevé (segment anthropométrique de 402 contre 412 à Coppi, 410 à H. Pélissier, 423 à Van Looy). Durant sa carrière, le rythme cardiaque de Merckx se situait entre 40 et 45 pulsations par minute (au repos évidemment). C'est remarquable mais pas esceptionnel, le coeur de Bartali battait à 35 pulsations par minute.





A venir: son après carrière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Mer 2 Jan 2008 - 21:54

Steyn a écrit:
Ca a l'air très complet, je lirais plus tard.
Je viens de le lire, j'avais oublié de le faire.

Pareil que brajko, la flemme de lire le premier post et ces victoires ^^

Je rajoute quelques choses, des trucs plus ou moins important.
Concernant son enfance, osef mais il a fait de la boxe, c'est peut-être à cause de ça qu'il voulait battre ses adversaires bien comme il faut, par K.O. voir même par l'humiliation. Petite anecdote: il désignait Gimondi comme son principal rival pour la domination du cyclisme mondial, c'est pour cette raison que c'est en Italie (principalement le Milan San Remo et le Giro) qu'il voulait commencer à "humilier" ses adversaires et se faire un nom en dominant la référence de l'époque. Il ira même au Tour de Sardaigne uniquement pour donner la leçon à Gimondi.

A noter que pour ses débuts pro, il était en conflit avec Rik Van Looy, le fort caractère des 2 champions n'étant pas compatibles, Merckx a migré vers Peugeot.

Son record de l'heure est un vrai exploit, performance exceptionnelle, il pulvérisa le record de Ritter de 800m à Mexico (nouvelle piste construite pour les JO) en altitude où l'oxygène est plus rare. Ce jour là, il n'était jamais allé aussi loin dans l'effort, il dira après l'arrivée: "Je ne recommencerais plus jamais"

Comme échec, on peut citer le Tour des Flandres 1968, où il est extrêmement fort mais il est trop marqué par Van looy. Tour de Lombardie 1966 où Adorni le tasse au sprint pour la victoire de .... Gimondi. Déclassé en 1973 sur la même épreuve au profit de ... Gimondi. Déclassé du Giro en 1969 au profit de ...... Gimondi!

A noter qu'en 1970, Jean Pierre Monseré devenait à 22 ans champion du monde, formidable espoir promis à un grand avenir, on le dit futur grand adversaire de Merckx, mais il mourra peu après son titre...

Walter Godefroot était pour les journalistes le rival national de Merckx. Il était aussi rapide que lui au sprint et avait la même capacité d'endurance. Ils se livreront plusieurs beaux duels. Merckx essuie en 1967 et 1968, 2 de ses plus lourds défaites face à Godefroot sur Liège Bastogne Liège et le Tour des Flandres. Il connait en 1970, une grosse colère à Liège, Eric De Vlaeminck l'ayant enfermé pour le sprint final au profit de son frère.

En 1975, il est battu par Thévenet et se comportera comme un immense champion en reconaissant sa supériorité et finissant le Tour alors qu'il ne pouvait pas respirer et s'alimenter normalement les derniers jours.

1977: agonie de Merckx à l'Alpe pour son dernier TdF.
Il prend sa retraite en 1978 par ordre des médecins. Son principal point noir de sa carrière, il n'aura pas su s'arrêter à tant, à cause de son orgueil, il n'a pas la fin glorieuse Hinault ou Armstrong...

Pour finir, on peut de Merckx qu'il avait les capacités de Coppi sur les courses à étapes et celle de Van Looy sur les classiques, avec un mental d'acier. La perfection.


On attend l'après carrière green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nico_tine06
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 4207
Age : 25
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 5 Jan 2008 - 16:39

Je ne vais pas avoir le temps de lire aujoud'hui mais je le ferai bientot.

En tout cas ca a l' air tres bien fait Live ...

Merckx resera pour moi le meilleur cycliste de l' histoire amour

Et Joseph Bruyere tiens, il est a la province de Liege maintenant comme je sais plus quoi mortderire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 5 Jan 2008 - 17:18

oui l'après carrière ce sera pas pour tout de suite, j'ai fait quelques petites recherches mais j'ai pas assez pour faire un article un peu complet, je vasi pas juste parler de ses commentaires sur le RTBF et des vélos^^

Pour la boxe je ne savais pas tu es sûr? sinon oui Godefroodt était son "conccurent belge" et Gimondi celui que lui même s'était désigné (par la suite ce sera Ocana). Deux fameux Champions, Merckx aimait l'Italie et je ne sais pas si il est allé en Italie pour humilier Gimondi, je pense que c'était aussi pcq les équipes italiennes payait mieux. Cela s'est avéré un choix payant vu que les italiens l'appréciaient vu que ses succés étaient "à motié italiens".
Pour la fin de carrière c'est à 100% juste, il n'a pas su s'arreter pcq son esprit voulait continuer à gagner et son corps ne suivait plus. Si on peut comparer Hinault à Merckx, la comparaison (juste sur la sortie, la fin de carrière) avec Armstrong ne me plaît pas trop (même si je sais bien que tu n'as pas voulu comparer les carrières mais juste la sortie), c'est comparer un immense champion LE plus grand coureur cycliste de tout les temps (avis totalement impartial Razz) avec un champion (je vais pas dire un champion lambda mais bon) totalement différent. Les seuls dignent à être comparés à Merckx sont pour moi Coppi et Hinault, voire p-e Gaul et Bartali, pour Anquetil je ne me prononce pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SACCHARINE
Roi de la Saussouze
avatar

Nombre de messages : 18059
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 5 Jan 2008 - 20:21

Sûr qu'il avait fait de la boxe. Après pour l'Italie, je sais pas si le mot humilé convient (c'est moi qui l'ait inventé) mais il avait vraiment envie de marquer son territoire en battant Gimondi le meilleur au monde à ces débuts.

Oui la comparaison avec Armstrong est pas totalement juste, vu qu'il ne pèse pas lourd face à Merckx, mais on se comprend, Armstrong était le patron de son époque comme Merckx.

Sinon, Gaul ne mérite pas d'être comparer à Merckx et même pas à Armstrong. Par contre oui pour Hinault et Coppi. Je sais plus qui le disait, mais cette phrase m'a marqué: "Merckx est le meilleur, Coppi le plus grand". Anquetil n'a pas grand chose sur les grandes classiques et Bartali manque de palmarès (guerre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
livestrong01
Roi des Chouans
avatar

Nombre de messages : 6389
Age : 29
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eddy Merckx   Sam 5 Jan 2008 - 20:39

Steyn a écrit:
Sûr qu'il avait fait de la boxe. Après pour l'Italie, je sais pas si le mot humilé convient (c'est moi qui l'ait inventé) mais il avait vraiment envie de marquer son territoire en battant Gimondi le meilleur au monde à ces débuts.

Oui la comparaison avec Armstrong est pas totalement juste, vu qu'il ne pèse pas lourd face à Merckx, mais on se comprend, Armstrong était le patron de son époque comme Merckx.

Sinon, Gaul ne mérite pas d'être comparer à Merckx et même pas à Armstrong. Par contre oui pour Hinault et Coppi. Je sais plus qui le disait, mais cette phrase m'a marqué: "Merckx est le meilleur, Coppi le plus grand". Anquetil n'a pas grand chose sur les grandes classiques et Bartali manque de palmarès (guerre).
j'aime bien gaul c'est pour ça Very Happy Coppi aurait eu un bien plus beau palmares sans la guerre (mais même avec il est sublime) Bartali a souffert de la concurrence de Coppi et de la guerre

sur ce faut vraiment ue j'aille étudier^^

allez encore une chanson et j'y vasi (merde c'est stairway to heaven (speakup me comprendra))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eddy Merckx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eddy Merckx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gran Fondo Eddy Merckx 2008
» L' Eddy Merckx de mon filleul
» HAMOIR: GAND FONDO EDDY MERCKX
» vélo eddy merckx
» Auré : record de l''heure, le 15 mai 2009 à Bordeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire de l'Empereur Estonien :: La Petite Reine :: Histoire-
Sauter vers: